Actualité
The Last of Us film 24 07 2014 official poster

CINEMA - The Last of Us : Sam Raimi évoque des désaccords entre Sony et Neil Druckmann

par
Source: IGN

L'adaptation cinématographique du chef-d’œuvre de Naughty Dog va faire du surplace.

Il semblerait que nous ne soyons pas près de voir le film The Last of Us dans nos salles de cinéma. Aux dernières nouvelles, Neil Druckmann, scénariste récompensé du jeu vidéo, parlait d'un script devenu un enfer. Les récents propos tenus par Sam Raimi, toujours producteur via la société Screen Gems, ont de quoi refroidir les fans...

The Last of Us film 24 07 2014 official poster

Interrogé par nos confrères de chez IGN, Sam Raimi, réalisateur de la trilogie Spider-Man, mentionne des désaccords entre Sony Pictures et Neil Druckmann de chez Naughty Dog. Mais il semble prêt à délier la situation :

J'ai de bonnes relations avec Sony, mais ils ont leur propre plan, et ce n'est pas le même que celui imaginé par Neil. Et à cause du fait que ma compagnie [Ghost House Pictures, NDLR] ne dispose pas des droits, je ne peux pas vraiment l'aider. Même si je suis l'un des producteurs, il a vendu les droits à Sony, donc je ne suis pas à la place du conducteur. Je ne peux pas vous dire ce que Sony et Neil ont décidé. S'ils veulent aller de l'avant, je veux bien les aider.

Il ajoute :

J'y suis toujours lié, je ne suis pas certain de ce que cela veut dire, mais actuellement, le projet fait du surplace. Ils ne veulent pas avancer, et ce n'est pas mon rôle de dire pourquoi, mais je crois que Neil est en désaccord avec eux sur la façon dont les choses devraient se faire. Et je n'ai pas le pouvoir de les faire avancer.

À l'arrivée, l'adaptation de The Last of Us est bien partie pour suivre les traces de celle d'Uncharted : devenir une arlésienne.


redacteur vignette Saint Pitch Maxime CLAUDEL (Saint_Pitch)
Rédacteur - Responsable des tests
Fan de LEGO, de sports (NBA, foot, F1), de cinéma, de technologie, de jeux vidéo (lol). Amateur de jolies femmes et (gros) joueur de Magic: The Gathering.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 5 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Joker
Mais c'est pas possible ça, c'est une manie de vouloir empêcher la personne à l'origine du succès de faire comme elle le sent. Que Sony laisse Neil Druckmann faire comme il en a envie, c'est en partie grâce à lui si le jeu a eu un tel succès, le mec a été récompensé de partout, et ils lui font pas confiance à vouloir imposer leurs choix.

Ça me fait penser aux galères qu'a connu Alexandre Astier pour les films de Kaamelott, c'est uniquement grâce à lui si la série a eu un tel succès et on l'a fait chier à lui dire "mais non il faut faire ça, pas ça, t'es pas un marketeux tu connais rien". :lol:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
eikichi_onizuka
Joker a écrit:Mais c'est pas possible ça, c'est une manie de vouloir empêcher la personne à l'origine du succès de faire comme elle le sent. Que Sony laisse Neil Druckmann faire comme il en a envie, c'est en partie grâce à lui si le jeu a eu un tel succès, le mec a été récompensé de partout, et ils lui font pas confiance à vouloir imposer leurs choix.

Ça me fait penser aux galères qu'a connu Alexandre Astier pour les films de Kaamelott, c'est uniquement grâce à lui si la série a eu un tel succès et on l'a fait chier à lui dire "mais non il faut faire ça, pas ça, t'es pas un marketeux tu connais rien". :lol:


Complètement d'accord surtout que j'etais plutôt optimiste de voir en plus une collaboration avec Sam Raimi , j'ai particulièrement bien apprécié sa Trilogie sur Spiderman et je trouvais ça de bon augure pour The Last of us, espérons que cela s'arrange...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ariakas
@Joker: pour Astier, c'est pas forcément évident... Astier est quelqu'un d'incroyablement brillant et qui le sait.
Il a une vision et un caractère très très entier.
Calt production a tout de même financé Kaamelott depuis ses débuts et en gros Astier leur dit : "je fais ce que je veux".
De surcroit, il est pas hyper tendre en qualifiant en gros ceux qui ont des droits sur la série de grosses tanches.
Ce que j'imagine, il a parfaitement raison.
Bref, c'est pas forcément évident non plus et personne n'est ultra sympathique.
Mais Astier à le mérite d'être brillant et hyper compétent (au vu du succès), donc je ne me fait pas de soucis pour lui.

Ce qui n'est pas la même chose qu'ici.
Last of Us est une merveille en jeu vidéo, mais en film...... attention quand même.
Toujours sceptique sur les "transformations-Resident Evil", et en film il ferait aussi très largement concurrence à un certains Walking Dead et un thème "les zombis" qui a toujours le risque très certains de sombrer dans le "ringard" à tout moment.
Surtout si on va dans le côté: "le sauveur de l'humanité, c'est toi".

Perso, je suis très réservé sur l'idée d'un film Last Of Us qui a besoin de vivre sa licence dans un premier temps pour voir dans quel esprit il s'oriente.
Entre le monstre du genre: "28 jours/semaines plus tard", la série walking dead ou le côté plus "jeu-vidéo" de Resident Evil, le sujet me semble très saturé et en plus brillamment menés. (avis perso)
Signaler Citer
diablo930
Joker a écrit:Mais c'est pas possible ça, c'est une manie de vouloir empêcher la personne à l'origine du succès de faire comme elle le sent. Que Sony laisse Neil Druckmann faire comme il en a envie, c'est en partie grâce à lui si le jeu a eu un tel succès, le mec a été récompensé de partout, et ils lui font pas confiance à vouloir imposer leurs choix.

Ça me fait penser aux galères qu'a connu Alexandre Astier pour les films de Kaamelott, c'est uniquement grâce à lui si la série a eu un tel succès et on l'a fait chier à lui dire "mais non il faut faire ça, pas ça, t'es pas un marketeux tu connais rien". :lol:



+ 1 000 000 :cry:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ariakas
c'est plus compliqué que ça...
Calt dit: "on donne du fric, donc on veut un droit de regard"
Ce qui est en somme tout ce qu'il y a de plus classique et habituel.
Astier étant quelqu'un ayant une très haute opinion de lui même (à juste titre) a refusé tout regard sur son travail et répond en gros: "vous me filez votre pognon, vous avez vos droits ensuite, mais ce que je fais, ça ne vous regarde pas: je fais ce que je veux, comme je veux, quand je veux".
Alors, comme Astier est vraiment un génie français dans de multiples domaines et maîtrise parfaitement ce qu'il fait, il a raison et c'est indispensable.
Mais pour n'importe qui d'autres, c'est plutôt la production qui aurait eu raison de discuter.
Pour n'importe quel film, c'est la production qui dicte ses règles, pour autant que je sache (c'est pas mon domaine)
Signaler Citer