Actualité
danger du téléphone cancer du cerveau

Le téléphone portable pourrait être dangeureux pour la santé

par

Des études démontrent que l'utilisation du téléphone portable pourrait être à l'origine d'un cancer.

La réflexion, principalement basée sur des études épidémiologiques montrant qu’un risque accru de gliome, un type de cancer du cerveau, pouvait être associé à l’usage du téléphone portable. D’après Jonathan Samet, président du groupe d’experts du CICR (Comité International de la Croix-Rouge), cela signifie qu’il faut surveiller de près, le lien, entre les téléphones portables et le risque de cancer.

Des recherches complémentaires devraient être menées afin de déterminer l’impact des téléphones portables sur l’organisme.
Pour l’instant, selon le docteur Straif, responsable du programme des monographies consacrées au risque cancérogène au CIRC, le niveau de preuve d’une association entre l’usage de la téléphonie mobile et le risque de cancer est comparable à celui existant pour les pesticides ou les expositions professionnelles dans le cadre du nettoyage à sec.

Toujours selon les membres du CIRC et d’après l’OMS, Organisation mondiale de la santé, qui se base sur plusieurs études scientifiques, assez de preuves ont été réunies pour pouvoir classer les ondes électromagnétiques de radio fréquence dans le groupe B2, qui signifie que les agents sont considérés comme des cancérogènes possibles pour l’homme.

Il est donc important de prendre en compte, qu’en sept ans, les technologies mobiles ont évolués, principalement au niveau du débit d’absorption spécifique (DAS) des téléphones mobiles qui s’est vu réduit.

tango_voip_ Telephone.

Comme le proverbe dit, il vaut mieux prévenir que guérir. Malgré l’inquiétude grandissante chez bon nombre d’utilisateurs, il est difficilement imaginable que les personnes possédant un smartphone, qui sont de plus en plus nombreuses, se séparent de leur appareil.
Pour tenter de diminuer l’exposition, il est recommandé d’utiliser un kit mains libres ou une communication par SMS.

En attendant d’avoir de réels résultats sur ces études, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (anses) poursuit des travaux sur le sujet, dans le but de cibler les modes de consommation du téléphone portable par les Français, mais également de déterminer s’il existe un lien direct entre l’utilisation du mobile et les cancers du cerveau.

Commenter 4 commentaires

oranginatitude
on entend vraiment de tout et de rien sur ce sujet. Plusieurs articles ont été écrit et publiés montrant qu'aucun lien ne pouvait être établi entre le fameux gliome et les ondes de nos chèrs smartphones. J'ai même une prof à la fac qui a fait une étude (a beaucoup plus petite échelle bien entendu) qui nous a dit que ses résultats ne donnaient rien de plus que ce qui a été avancé jusqu'à présent. D'autres ont même tenté de voir si ça diminuait la fertilité.

Pour ce qui est de l'utilisation de l'oreillette le principe est lui aussi basé sur des ondes donc est ce réellement plus sécurisant ?

Il n'est cependant pas impossible qu'on se "réveille" dans 30 ans de la même manière qu'on a ouvert les yeux sur le tabac...comme dirait l'autre wait & see
Signaler Citer
6mxw9
dandu3 a écrit:Euh... ici au Québec sa fait 30 ans qu'on dit sa....


Rassure toi, en France aussi. Seulement le staff iPhoneGen a du recruter des nouveaux rédacteurs et ces derniers ne devaient pas savoir quoi faire comme news...

Entre les "info ou intox" et les news comme celle ci, on en apprend !
Signaler Citer