Actualité PS3
icon

Sony taxe les éditeurs sur les téléchargements gratuits

par

Vous appréciez le contenu gratuit du PSN ? Les éditeurs un peu moins. Voici enfin l'explication sur le retard des démos et l'accroissement de contenu payant.




Vous avez probablement déjà téléchargé une démo, une extension de jeu gratuite, une vidéo ou quoi que ce soit d'autre qui ne vous coûte rien sur le Playstation Store. Et bien sachez que même si c'est gratuit pour vous, les éditeurs doivent payer une charge en fonction de la quantité d'octets qui ont été téléchargés.


Mise en place le 1er octobre 2008, cette taxe oblige les éditeurs à payer 0,16 $ par gigaoctet téléchargé. Cela ne semble pas beaucoup, mais avec des démos d'environ 1 Go, on arrive à un coût de 160 000 $ pour un million de téléchargements. Même si cette taxe n'est active que durant les 60 premiers jours à compter de la mise en ligne du contenu gratuit, les éditeurs estiment que c'est inadmissible. "C'est comme si vous laissiez votre téléphone décroché sur un appel longue distance. Le compteur continue de tourner", déclare l'un d'entre eux.


Le Playstation Store, ou l'illusion du gratuit pour tous.


Plusieurs gros problèmes se posent alors. Premièrement, cette taxe ne concerne que le contenu gratuit. Il suffit donc aux éditeurs de faire payer systématiquement ce qu'ils mettent en ligne pour ne plus perdre un seul sou, et même en gagner. L'effet Burnout va-t-il s'amplifier ?


Ensuite, imaginez que vous dirigiez un petit studio débutant et produisant un jeu pour le PSN. Votre jeu n'est pas connu, et bien que vous le vendiez seulement 5 $, vous avez besoin d'une démo pour montrer aux gens de quoi vous êtes capable. C'est un gros succès, 3 millions de personnes téléchargent la démo de 1 Go, tandis que 300 000 achètent le jeu. Vous gagnez 1 500 000 $, vous en perdez 480 000, sois près d'un tiers de votre chiffre d'affaires. De quoi dégouter les éditeurs de proposer une démo, non ?


Que fait David Reeves dans cette news ? Rien. Comme les taxes, il est de trop.


Bien sûr, Microsoft et Nintendo n'ont aucun système de ce genre, ce qui peut expliquer que les démos sortent bien souvent en avance sur le Xbox Live par rapport au PSN, permettant ainsi aux gens possédant les deux consoles de ne télécharger la démo que sur Xbox 360. C'est un moyen simple pour les éditeurs d'économiser quelques centaines de milliers de dollars, et pour Sony d'y perdre en crédibilité.


"Ça nous fait définitivement réfléchir sur notre vision de la distribution du contenu en rapport avec nos jeux là où c'est gratuit pour nous sur le web, sur le Xbox Live, etc... plutôt que sur la plate-forme de Sony. C'est une nouvelle chose que nous devons inclure dans nos budgets. Ce n'est pas cool. Ça craint", dénonce un éditeur pour MTV Multiplayer.


Une bien triste nouvelle qui soutient les arguments autour du fait que le contenu online gratuit de chez Sony a son lot d'inconvénients. Sony va-t-il réagir face à ce grand ras-le-bol des éditeurs ? Affaire à suivre...






Commenter 38 commentaires

Avatar de l’utilisateur
efde71
Vérité ou lutte anti sony?
Bah sils sont pas content, pourquoi ils ne créé pas un store à eux.
C'es faisable, comme Konami, ou bientôt, Capcom..
Et sachez que microsoft prend 70% du prix du téléchargement payant, alors que Sony ou Nintendo 20% ;)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
jasx
Sony devient de plus en plus ridicule, je suis vraiment déçus.
Maintenant je comprend pourquoi les éditeur préfèrent microsoft.
Continué comme sa et ce sera la fin des consoles sony.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Titiks
Sony peine définitivement à trouver un moyen de se faire de l'argent sans que ça lui fasse du tort, à lui, à ses développeurs ou à sa clientèle... Courage Sony, enterre Reeves et redresse la tête !
Signaler Citer
Katsuo
A ceux qui ont vue la soiré de l'entrange le vendredi 13 Mars.

Et bien je pense que David Reeves devrait jouer dans le prochain Superman xD.

Sony se porterait mieux sûrement.

D'un autre coté, c'est parceque sony arrive à gagner pas mal de sous comme ça qu'il est capable de nous sortir des exclusivités... à méditer je pense
Signaler Citer
Kak4$hi
Normal qu'il n'y ait pas de taxes sur le XBOX LIVE, ce serait même un comble, vu que les utilisateurs payent déjà.

Sur le PSN, c'est différent. C'est gratuit pour nous, mais il faut bien que Sony récupère l'argent qu'il ne touche pas quelque part.
Signaler Citer
clikcrack
N'est ce pas cela qui différencie notre console de l'AUTRE .Sony controle son psn et ses sorties.
Plein de jeux sur xbox3.6 .
Toutes aussi ridicule les uns que les autres.
La PS3 a un charisme ou quelque chose d'en ce genre .
La xbox est un dechet mais plus comblé certes.
Ne reprochez pas cela a SONY ou il vous feront payé le PSN chose qu'il la différencie encore de l'AUTRE déchet
ET les éditeurs savent maintenant que la célébrité a un prix    ....................
Signaler Citer
Cassaday
Ceux qui me dérange le plus dans cette politique c'est qu'elle n'encourage pas les petites sociétés de production à se lancer sur le marché au côté de Sony! Du coup on passe peut etre à côté de petites perles de créativité, sur laquelle c'est label mise beaucoup, vu qu'ils ne peuvent rivaliser avec les poids lourds de l'industrie côté technique.
Signaler Citer
Anonymous
C'est sur que ça fait reflechir à deux fois les editeurs de lancer une demo sur le PSN.

J'espère que c'est plutôt une solution temporaire pour essayer de rendre rentable un peu plus rapidement la PS3 en temps de crise.

Bien joué le coup du David Reeves dans superman  ;D
Signaler Citer
tib
Je ne suis pas étonné, Sony perd de l'argent dans sa division PS3. Tout est bon pour grapiller des sous. On ne peut pas les blâmer. Il y a un équilibre à trouver...
Signaler Citer
CtheCrow
certes, comme disent certains d'entre vous, il faut bien que sony se renfloue un peu, mais comment peut-on prétendre soutenir des studios modestes avec ce genre de politique?!merci mr reeves! :o,
Signaler Citer