Actualité
Sleeping Dogs head 03032012 03.png

PREVIEW - Sleeping Dogs : dernières impressions avant la sortie

par

Wei Shen s'est montré une dernière fois avant de sortir de sa tanière pour de bon.

Dans les travées de l'E3 2012, Sleeping Dogs ne nous avait offert qu'un bref aperçu de son gameplay, par l'intermédiaire d'une séquence aussi courte que scriptée. Qu'à cela ne tienne, Square Enix nous a invités à découvrir le titre et ses promesses au cours d'une session plus longue, composée de deux segments situés à différents moments du jeu (le début et le milieu). Ce fut l'occasion de remettre les points sur les i, en tâtant tout ce que ce GTA-like a à nous offrir, à savoir un peu de liberté et du gun-fu...

Sleeping_Dogs_head_01062012_02.pngDisons-le clairement, le héros, Wei Shen, semble tout droit sorti du film hong-kongais Infernal Affairs. Flic infiltré s'il en est, il est sans cesse tiraillé entre ses dirigeants et ses nouveaux amis. Entre le Bien et le Mal. D'ailleurs, cette ambivalence est illustrée par deux jauges d'expérience, celle de la Police et celle de la Triade. Vous l'aurez compris, vous évoluerez en fonction de vos actions. Par exemple, en respectant le code de la route à la lettre, vous monterez plus rapidement de niveau. Un détail qui pourrait s'avérer déterminant au fur et à mesure que l'étau se resserre.

Un gameplay nerveux et dynamique.

Ce que Sleeping Dogs perd en qualité technique (aliasing, modélisation assez grossière), il le gagne en spectacle et en intensité. Que ce soient les courses-poursuites à pied ou sur roues endiablées, les combats au corps-à-corps violents et jouissifs, ou encore les fusillades rythmées, tout est basé sur un gameplay nerveux et dynamique, qui pioche dans ce qui se fait de mieux pour servir un cocktail copieux.

Sleeping-Dogs_head-24052012_01.pngEn premier lieu, les combats de rue, assez (trop ?) nombreux, rappellent pour beaucoup Batman: Arkham Asylum (et City). Ils prennent pour principaux ingrédients une utilisation intelligente - mais dirigée - des décors et de divers objets (armes...), avec un recours à des prises salvatrices et un sens du timing pour les contres. Du timing, il en faut également quand il s'agit de courir après un ennemi, en appuyant sur la touche Bouton-Ps3-Croix au bon moment, sous peine de se prendre les obstacles et de ralentir notre traque.

Côté conduite, Wei Shen est un as du volant et le fait comprendre. Après trois familles de véhicules essayées (camionnette, bolide, moto), nous pouvons assurer qu'ils possèdent un comportement propre et offrent de bonnes sensations. Enfin, force est de constater que les fusillades en mettent plein la vue. Le système de couverture n'inhibe pas l'action et c'est plutôt l'agressivité qui prime (et qui fonctionne). En revanche, il n'est pas sûr que ces phases de tir soient légion.

Au final, Sleeping Dogs ne révolutionne pas le genre, mais ne le trahit pas non plus. En puisant dans divers ténors et en proposant une ambiance digne des meilleurs John Woo, il semble remplir son office sans sourciller. Toutefois, la petite heure que nous avons passée en sa compagnie ne suffit pas pour juger de sa qualité sur le long terme, notamment en termes de quêtes annexes et de trouvailles narratives pour dynamiter les habitudes. Pour l'heure, Wei Shen a fait mouche et se dompte suffisamment bien pour mériter un intérêt.

Sleeping-Dogs_screenshot-24052012 (3)

Merci à adrifblog pour l'invitation.

Commenter 10 commentaires

Avatar de l’utilisateur
AirborneCody
Voilà un jeu qui m'intéresse ! Il a l'air plutôt original :) Mais j'ai vu dans les différentes vidéos que les combats à mains nues étaient très nombreux, j'espère qu'on n'aura pas que ça. Les fusillades semblent être mises de côté quand on voit les vidéos.

J'ai une petite question, est-ce que pendant cette heure de jeu, est-ce que vous vous êtes ennuyé et est-ce c'est répétitif ?
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Maxime Claudel
J'ai une petite question, est-ce que pendant cette heure de jeu, est-ce que vous vous êtes ennuyé et est-ce c'est répétitif ?


Bonjour :)

On n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer sur une heure de jeu. Le côté répétitif est difficile à juger en l'état mais j'ai constaté un léger déséquilibre entre les différentes phases, induit des nombreuses scènes de combats au corps-à-corps (au détriment du reste...). À confirmer néanmoins sur le jeu en entier.
Signaler Citer
kyoshiroo
Disons-le clairement, le héros, Wei Shen, semble tout droit sorti du film coréen Infernal Affairs.


Ce film qui a fortement inspiré ce jeu n'est pas coréen, mais hongkongais. Au même endoit où se situe l'action du jeu, forcément.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Zek
Pourtant il suffit de te rendre sur allociné pour voir que non, le langage coréen ne ressemble pas du tout à du hongkongais et le physique des hongkongais ne ressemble absolument pas à celui des coréens ;D . Bon je te pardonne et surtout dit toi qu'il y à pire que toi, comme confondre chinois et japonais ^^.
Signaler Citer
Naru_Segawa
Vous mentionnez pas non plus la qualité de l'IA surtout pour les phases de combats a mains nues que j'ai trouvée ridicule dans les différentes vidéos diffuser sur le net ... genre ça attaque chacun son tour et non pas tous en même temps (comme sur batman)
Signaler Citer
IceTiger
C'est pas un beat-em all comme God of War non plus, c'est un peu normal que les combats soient comme ça vu que c'est pareil dans la plupart des films asiatiques et souvent utilisés dans les jeux (Rise to honor par exemple) ;)

Et comme le dit l'aperçu, faudra attendre d'avoir le jeu pour voir ce que ça donne à long terme, déja on sait qu'il y a beaucoup de courses, des garages pour stocker des véhicules, pas mal de costumes, etc. Et bon dans Batman, je trouve pas que ça attaque tous en même temps, ya moyen de tous les contrer un après l'autre :D :P
Signaler Citer