Actualité
sfr logo vignette head

SFR a déployé sa connexion WiFi automatique EAP-SIM

par
Source: SFR

Comme convenu, SFR a étendu le protocole EAP-SIM a l'ensemble du territoire français. Explications sur ce que ça va changer.

Comme nous vous l'avions annoncé la semaine dernière dans cette news, SFR a déployé ce weekend sa technologie EAP-SIM de connexion au WiFi pour ses clients français. Dans les faits, cela permettra dorénavant aux abonnés SFR de se connecter automatiquement à toute borne WiFi de l'opérateur dès qu'on est à proximité, et de pouvoir ainsi conserver la connexion en se déplaçant sous réserve de couverture.

A l'essai depuis plusieurs mois dans le sud de la France, SFR a finalement étendu sa technologie à l'ensemble du territoire national ce weekend, mais pour le moment seulement sur les terminaux iOS, Android étant prévu pour plus tard. C'est Free qui avait mis en place l'EAP-SIM le premier pour tous les terminaux de ses abonnés lors du lancement des offres du nouvel opérateur en ce début d'année, mais compte tenu des difficultés de Free avec la mise en place de sa couverture, le système n'est pas encore pleinement opérationnel.

Les conditions pour bénéficier de l'EAP-SIM de SFR :

  • Il faut que vous possédiez un iPhone 3GS et + ou un iPad 3G v1 et +
  • Il faut que votre appareil soit en firmware 5 ou plus
  • Il faut que vous receviez la dernière mise à jour des paramètres opérateurs (version 12 minimum)
  • Il faut que le réseau SFR WiFi Mobile apparaisse dans la liste des réseaux disponibles

eap-sim-sfr-1 eap-sim-sfr-2

Ecrans EAP-SIM sur iPhone

eap-sim-sfr-4 eap-sim-sfr-3

Ecrans EAP-SIM sur iPad

Il n'y a rien à faire sur l'appareil, vous constaterez que dans le détail des paramètres du réseau SFR WiFi Mobile, la connexion auto est déjà cochée, vous commuterez donc automatiquement en WiFi sans vous en rendre compte au cours de votre utilisation, et repasserez en 3G s'il n'y a plus de réseau WiFi SFR aux alentours.

Les limites du système :

Dans la théorie, c'est une bonne avancée, car de plus en plus de services s'appuient sur des données en ligne, que ce soient les réseaux sociaux comme les données stockées dans le Cloud. Les services iTunes Match d'Apple et Play Music de Google qui permettent d'écouter sa bibliothèque musicale en streaming sans avoir besoin de la stocker en local sur son smartphone en est un exemple très représentatif. Tous ces services consomment de plus en plus de volumes de données que les réseaux 3G actuels doivent continuer d'absorber pour un nombre sans cesse croissant de terminaux en circulation. L'EAP-SIM devrait donc permettre de désengorger la 3G, surtout dans les grandes villes où la concentration est la plus forte pour un nombre d'antennes très peu extensible.

Dans la pratique cependant, il devrait être difficile de trouver ces bornes WiFi en zones rurales ou petites villes, et inversement s'il y en aura bien dans les grandes villes, elles risquent d'être saturées compte tenu de la limitation du WiFi qui est à la fois dépendant du nombre de terminaux connectés et de la distance à laquelle se trouve la borne. En partant d'une vitesse théorique de 54 Mb/s, quand vous êtes seul et à quelques mètres d'une borne, cela descend déjà à une vingtaine en étant à une dizaine de mètres, et il faudra encore le diviser selon le nombre de personnes qui seront connectées en même temps que vous à ce moment. Il est donc à prévoir des débits finaux compris entre 1 et 5 Mb/s dans les grandes villes, comparés aux 42 Mb/s de la 4G à venir l'année prochaine, aux 21 Mb/s de la 3G actuelle, et même aux 18 Mb/s d'un abonnement ADSL classique.

On espère donc que les opérateurs vont rapidement renforcer les possibilités techniques des bornes WiFi pour améliorer les performances.

Mots-clés

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
James.C
Cela marche nickel avec Free depuis qu'ils l'ont lancé.

Et c'est totalement transparent au niveau du tél.
Je me suis retrouvé un matin connecté à la Freebox du CE de ma boîte.

Belle économie de batterie aussi à l'usage.
Signaler Citer
xpLosIve
et même aux 18 Mb/s d'un abonnement ADSL classique.

C'est 28Mbits/s l'ADSL 2+
En partant d'une vitesse théorique de 54 Mb/s quand vous êtes seul et à quelques mètres d'une borne

Tu peux m'expliquer comment on peut faire du 54 Mb/s théorique sachant que la max de l'ADSL 2+ c'est 28 ?
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
kasimodem
Oui l'ADSL2 c'est 28, c'est bien pour ça que j'ai écris ADSL classique.
Et oui l'ADSL2 c'est 28, mais la norme WiFi G est bien à 54, et même 300 pour le N maintenant. Renseigne toi tu verras c'est intéressant ces normes WiFi. L'intéret c'est que chez toi tu peux échanger des fichiers entre tes ordis plus vite ;)
Signaler Citer
xpLosIve
kasimodem a écrit:Oui l'ADSL2 c'est 28, c'est bien pour ça que j'ai écris ADSL classique.
Et oui l'ADSL2 c'est 28, mais la norme WiFi G est bien à 54, et même 300 pour le N maintenant. Renseigne toi tu verras c'est intéressant ces normes WiFi. L'intéret c'est que chez toi tu peux échanger des fichiers entre tes ordis plus vite ;)

Je me contrefous du débit entre la box et le téléphone. Je peux même te dire que le Wifi n 3x3 est à 450 Mbits/s. Ca nous fait une belle jambe hein ?

Ce qui compte ici c'est le débit pour Internet, et donc celui entre la box et le DSLAM. C'est à dire 28 Mbits/s en ADSL2+ (ce qui est le standart actuel, les anciennes normes ADSL on s'en fout car elles n'existent plus, on trouve peut-être encore des reliquats de ReADSL sur les lignes de très mauvaises qualités) voire de 100 Mbits/s en FO, même 500 Mbits/s avec la FO de Free sur Paris.

Et non, tu ne vas pas m'apprendre l'ADSL et tout le reste, c'est le monde dans lequel je vis étant membre d'une association d'aide aux Freenautes financée par Free.

Aller, comme je suis sympa, je vais te dire que la 4G c'est pas 42 mais 100 Mbits/s théoriques en mouvement et 1Gbps/s à l'arrêt et que 42 c'est de la 3G LTE (ou 3.9G).
Signaler Citer