Actualité PS3
linux logo retour

AsbestOS - Le retour de Linux... ou quand le hack n'est pas du luxe.

par
Source: marcansoft

Sony a privé la PS3 de Linux mais le monde underground a des ressources et le montre positivement.

Marcan, connu sur la scène Wii pour son utilitaire Wiibrew, pointe son clavier vers le monde PS3 avec un projet qui va faire plus d'un heureux dans ce bas monde. En effet, il a décidé de rendre à la PS3 une fonction que Sony avait purement et simplement enlevée : la possibilité d'utiliser Linux.

linux-on-ps3

 

Son projet consiste donc à faire fonctionner Linux sur une PS3 en se servant de l'exploit du PS Jailbreak. Ceci permet donc à tous ceux qui possèdent une PS3 en firmware 3.41 et un accessoire permettant de lancer le hack (PS Jailbreak, PS3Key, AVRKey, etc.) de pouvoir profiter des joies offertes par le langage du pingouin.

Pour les anglophones, voici une vidéo où Marcan explique et démontre son projet :

Et pour les autres, voici la traduction de son annonce officielle :

Comme la plupart d'entre vous le sait probablement déjà, je travaille, depuis peu, sur un projet qui vise à faire fonctionner Linux sur la PS3 en utilisant efficacement l'exploit du  PSJailbreak pour remplacer le GameOS à la volée. Je pense qu'il est arrivé au point où il est assez utile pour d'autres personnes de s'y intéresser, alors voici quelque chose qui ressemble à une annonce officielle.

AsbestOS  (un minéral - NDLR : Amiante -, et qui signifie «inextinguible» en grec et un jeu de mot "as best OS" qui peut vouloir dire "comme meilleur système d'exploitation") est un launcher pour exécuter Linux PS3 sans otheros. Il fonctionne en utilisant l'USB GameOS exploiter (sur la version PS3 3,41) à partir de n'importe quel périphérique compatible. Tous les périphériques programmables permettant l'exécution de l'exploit sur la PS3 peuvent être utilisé tant qu'ils ont assez d'espace de stockage interne, ou externe, (40kB  en gros) pour contenir le Launcher. Il est suffisamment général pour que cela puisse être utile pour démarrer Linux avec d'autres exploits GameOS dans l'avenir.

Actuellement, il ne supporte que le netboot d'un noyau et pas de initrd (principalement en raison de limitations bootmem). Cela suffit pour exécuter un démarrage du système Linux à partir d'un partage NFS ou sur un support de stockage USB. Presque tout ce qui fonctionne sous otheros tourne. Comme avantages supplémentaires, tourner comme GameOS permet d'accéder au septième SPE (nécessite un patch kernel pour l'activer) et il y a clairement un accès complet au RSX, y compris le support de la 3D, même si nous avons encore besoin d'apprendre quelques détails supplémentaires sur la manière dont cela fonctionne pour pouvoir l'utiliser.

AsbestOS est un Payload indépendant et open Source et ne contient pas de code issu du PSJailbreak original ou de ses dérivés. Il est distribué sous licence GPLv2. Le compiler ne nécessite aucun outil du SDK, et il inclut un script pour construire vanilla GNU toolchain pour la PS3.

Si vous êtes intéressés, consultez le git repository. Le fichier README contient des informations sur la façon d'exécuter AsbestOS et comment mettre en place les kernels. Actuellement, il existe des portages pour les logiciels des USB AVR (Arduino, etc), les iPods, et la mise en œuvre de référence pour les dispositifs de TI OMAP3, mais rien n'est en cours  sur les PS groove ou similaire. cependant, tout peut être adapté avec seulement quelques nouvelles lignes de code.

Pour les gens impatients ou paresseux, voici un Kernel que vous pouvez utiliser et un binaire stage1 et un binaire stage2. Vous aurez probablement envie de modifier les options de commande du kernel pour configurer votre partition racine NFS. Cela sera, à terme, géré par AsbestOS, mais, pour l'instant, il faut l'ouvrir dans un éditeur hexadécimal, rechercher HEXEDIT_THIS, et changer la ligne de commande pour répondre à vos besoins (sans changer la longueur totale, bien sûr). Notez que ce noyau ne dispose pas de prise en charge intégrée USB et donc il ne peut pas être utilisé pour démarrer NFS (les partie USB est construite comme un module).

Vous pouvez utiliser ce système de fichiers comme point de départ. Il s'agit d'une version Gentoo stage3 mise à jour avec les outils spécifiques à la PS3 déjà installés. Gardez à l'esprit qu'il n'y a pas de Portage Tree inclus, alors assurez-vous soit de faire emerge - sync ou de faire un montage NFS Portage Tree de votre serveur (qui est ce que je fais). Au minimum, vous aurez envie de modifier les fichiers ci-dessous pour configurer votre NFS et les paramètres réseau (ou de préciser partitions périphérique USB, si vous voulez aller dans cette voie - mais vous devrez alors compiler votre propre noyau) : /etc/fstab, /etc/hosts, /etc/resolv.conf et très probablement quelques autres. Ce système de fichiers comprend des modules pour le kernel ci-dessus. Le mot de passe root est 'PS3'.

 

Ceci montre, encore une fois, que le monde underground n'est pas limité à la copie de jeu et que les apports possibles via celui-ci peuvent être énormes. Nous espérons que Marcan arrivera à proposer, à terme, une version stable et simple à utiliser afin que tout un chacun puisse en profiter.

Commenter 23 commentaires

Nico Iphone
Le hack a aussi des cotés positif en voila la preuve ! Et encore ce n'est que le début !
En espérant une compatibilité avec le 3.50 de tous les dongles + Linux |:D
Sony veut nous bridé !? On hack on crack et on remet |:D
Signaler Citer
megaloute
J'ai un énorme sourire béat là;
Non seulement on récupère Linux mais en plus avec un accès total au RSX.
Sony vient de se manger un double vent: remise de Linux ET débridage, là je n'ai pas le temps de tester mais j'essaierai de trouver le trouver d'ici ce WE :o 8) :)
Signaler Citer
megaloute
yogui a écrit:Super nouvelle. Et cette avancé sera dispo que pour les PS3 Fat ou également sur les PS3 Slim?


Là vu que la base est le hack, je crois qu'on décemment l'espérer sur une slim également ;)
Signaler Citer