Actualité
Resident Evil Damnation head

Resident Evil: Damnation - Le nouveau film en images de synthèse daté

par

Au Japon, bien entendu.

Resident-Evil-Damnation_logo

Après quatre longs-métrages avec Milla Jovovich qui seront suivis par un certain Resident Evil: Retribution à la fin de l'année et un film d'animation, doté du sous-titre Degeneration, qui s'est vendu à plus d'un million et demi d'exemplaires dans le monde, un second long-métrage en images de synthèse, basé sur la saga de Capcom verra prochainement le jour. Resident Evil: Damnation nous contera une nouvelle aventure de Leon Kennedy, envoyé en Europe de l'Est sur le front d'un conflit où des armes biologiques seraient utilisées.

Si aucun mot n'a encore été glissé quant à une éventuelle localisation occidentale du film, bien que l'export de son prédécesseur puisse nous permettre d'être assez confiants, la sortie dans les cinémas japonais vient quant à elle de se préciser. Capcom fera diffuser son nouveau projet dans davantage de salles obscures nippones que pour Degeneration, et ce à partir du 27 octobre.

Commenter 5 commentaires

benmora
c'est quoi maintenant un épisode entre Resident evil 5 et Resident evil 6 avec un scénario daubé ?
J'espérais beaucoup du premier opus en images de synthèses mais j'étais revenu déçu. Et c'est toujours Leon sur le devant de la scène --'.
A croire que capcom ne touche qu'aux personnages que les gros casu connaissent.
Le Barry, la rebecca, voire billy cohen ( j'évite les spoilers), Carlos auraient été la bienvenu ( même si c'est un mélange peu potable)
Signaler Citer
Anonymous
Assez d'accord avec toi benmora. De plus CAPCOM a fait une version tout public du DEGENERATION. Pas de sang, pas de flip, rien de gore juste des scènes d'actions fades sans horreur...alors qu'ils auraient vraiment pu assurer mais voilà le fric avant tout.
Signaler Citer
dmjb1981
Comme vous le dites, Capcom, pompe à fric. Et voilà, en tant que fan, j'achète.
J'avais même acheté la gamecube, rien que pour les Resident evil sortis dessus.

PS: Dégénération m'avait plus.
Idem pour Resident evil Afterlife n'a pas été de mes espérances, mais bon, on fait avec. ça aurait pu être un film muet, ça n'aurait pas changé grand chose.

HS: oui, effectivement, Final fantasy Spirit within m'a bien marqué (Je l'ai mêem acheté en BR). Moi qui ai un coeur de glace", j'avais versé une larme quand le goss-bo meurt et que sa copine craque. Sans compté la fin du film aussi où l'autre gars meurt. On n'aurait pu sans passé de ce décès.
Signaler Citer