Actualité PS3
pop icon

Prince of Persia: essai de la version finale par un de nos membres

par

Suite à notre récent concours qui a permis à plusieurs d'entre vous d'aller tester la version finale de Prince of Persia, l'un des heureux élus vous donne son avis sur le futur jeu d'Ubisoft.




Rappelez-vous, nous vous avons permis de tester le nouveau Prince of Persia dans sa version finale. L'un des heureux sélectionnés, KrEEP, nous donne aujourd'hui son avis sur son première prise en main du dernier-né des studios d'Ubisoft Montréal, qui sera disponible en magasin dès le 4 décembre.


Avis de KrEEP:

Avant de commencer à parler du jeu, je tiens à remercier PS3gen pour avoir mis à disposition ces quelques places pour la preview de Prince Of Persia, et Ubisoft pour leur accueil fantastique.

13h, j’arrive Gare de Lyon, et après avoir retrouvé Magixien, nous partons pour le lieu de rendez-vous. 14h10, nous arrivons sur place après s’être un peu perdus et retrouvons deux membres du site. Nous descendons assez rapidement dans la salle de test et découvrons une atmosphère très chaleureuse. Deux cotés s’offrent à nous, gauche PS3, droite xbox 360. On va prendre à gauche.

On a pu aussi assister à une petite conférence de présentation globale du jeu et de ses grands rouages qui nous a permis de mieux cerner certains choix de gameplay dont je parlerais plus tard.

En ce qui concerne le jeu :

Bref résumé : Vous incarnez le prince, qui après avoir perdu son âne, va rencontrer la princesse Elika. Cet idiot décide de la suivre et assiste à la libération du mal par le père de la jeune fille. A partir de ce moment, le prince et Elika vont faire équipe pour ramener la paix dans le monde.

Graphismes : Somptueux, il n’y a rien à redire. L’aliasing est présent, mais pas plus que dans la plupart des productions actuelles, rien de très choquant. Quand vous parcourez un monde pour la première fois, les décors sont rongés par la corruption, très sombres, et deviennent très colorés lorsque vous arrivez à battre le boss de la zone. Les couleurs sont très bien gérées et l’univers est parfaitement cohérent. Le champ de vision est assez étendu, ce qui offre certains panoramas absolument sublimes. Les animations sont de très bonnes factures, mise à part les phases où le prince vole avec Elika, où les deux personnages restent droits comme des briques. Le soin apporté aux détails est impressionnant, des poussières ou des feuilles qui tombent quand on s’agrippe à certains endroits aux textures très détaillées lorsqu’on zoome assez. A noter que le monsieur d’Ubisoft n’a pas parlé de Cel Shading, puisque les textures ne sont pas épurées jusqu’à obtenir une petite gamme de couleurs. Difficile de ne pas accrocher visuellement à cet opus qui est vraiment très réussi graphiquement.

Bande-son : J’ai eu la bonne idée d’emmener mon Aurvana avec moi et j’ai donc pu tester le jeu avec un bon casque afin de profiter de chaque détail sonore de l’environnement. Je n’ai pas grand-chose à redire là-dessus, les musiques sont parfaitement adaptées, les ambiances sont très bien gérées et les bruitages collent aux mouvements de nos deux personnages. Le doublage est en Français et n’est pas mauvais du tout. La voix du Prince m’a un peu agacé sur le coup, un peu trop commune, mais cette impression s’est estompée rapidement. Vous pouvez à tout moment appuyer sur L2 pour discuter avec la princesse qui trouve toujours quelque chose de différent à dire. Environ 10h de dialogues ont été enregistrées juste pour cette fonction, ce qui offre une panoplie de répliques très large, allant des discutions sérieuses sur la fin du monde à quelques phrases un peu plus drôles sur la digestion du prince.

Durée de vie : Pas facile de parler de ça en jouant seulement 2-3 heures mais on peut se faire une idée approximative. L’aventure principale a l’air de se terminer assez rapidement si vous ne prenez pas le temps de discuter avec votre co-équipière, mais les développeurs ont bien travaillé sur la rejouabilité du titre. Après avoir purifié une zone, vous pouvez la revisiter pour récupérer des orbes de lumière. Avec ces orbes, vous pouvez acheter des compétences pour Elika qui vous permettront d’emprunter des chemins différents. De plus, vous êtes libres de parcourir les zones dans l’ordre que vous voulez, et la difficulté, l’emplacement des pièges, l’agressivité des ennemis changent en fonction de votre parcours, du nombre de fois où vous êtes morts, de ce que vous avez récupéré, etc… Ainsi, le jeu parait moins linéaire, et offre plusieurs expériences différentes à chaque nouvelle partie.

Gameplay :
La prise en main est immédiate, et on se fait rapidement aux coups. Les phases de plates-formes sont agréables, mais tout est trop dirigé. Par exemple, vous êtes accrochés à une barre, pas besoin de se balancer, vous pouvez tout lâcher, attendre que le prince s’arrête et appuyer sur croix pour qu’il fasse tout tout seul. Là où tout cela devient trop flagrant, c’est durant les relativement rares combats (heureusement, c’est bien dosé). Vous n’êtes pas libres de vos mouvements, tout se résume à une série de combo. Du coup il y a très peu d’action, d’esquives, vous vous contentez d’attendre en bloquant que l’ennemi ait fini de vous frapper, et vous enchainez avec un combo. Les mouvements sont magnifiques, très axés cinématiques, mais il faut aimer regarder plus que jouer. Heureusement, les boss ont tous une technique un peu différente et vous devrez adapter un peu votre style à chaque étape (surtout contre le Guerrier, qui est insensible à la plupart de vos coups et vous obligera à utiliser le décors). Chose étrange qui nous a un peu surpris, il y a des phases d’énigmes. Mais alors pas le genre d’énigmes bouclées en 2 minutes, on y a passé une bonne grosse vingtaine de minutes (et je suis gentil). Pour finir, le système de game over est assez spécial. Vous ne subissez jamais de vraie mort, Elika vous rattrapant toujours juste avant. Attention, les monstres reviennent à nouveau lorsque vous  « mourrez ». C’est un concept intéressant qui mériterait à être peaufiné, car rendant le jeu un peu trop facile, le joueur n’hésitant pas à abuser de cette possibilité.

Les trophées :  J’ai compté 51 trophées dans le XMB, dont 20% sont absolument inutiles (bravo, vous avez fait votre premier coup, bravo vous avez parlé à Elika, bravo vous avez beaucoup parlé à Elika, bravo vous avez regardé la cinématique…). Certains vous offriront un vrai challenge tout de même.

 
Si je devais lui donner une note : 15/20

Les plus:
  • Une ambiance, un charme, un visuel hors du commun, envoûtant.
  • Une excellente bande son et un doublage français de bonne facture
  • Un jeu prenant
  • un bon scénario travaillé

Les moins:
  • Des combats où le joueur est trop inactif
  • Un ensemble trop scripté, on sent trop les développeurs nous pousser à avancer


.

Mots-clés

Commenter 18 commentaires

Revolver Ocelot
Pour y avoir jouer une bonne heure au MGS 08, j'ai un peut la même impression que KrEEP, surtout en ce qui concerne les combats trop facile et les phases de plate-forme assez simple.
Bref ma plus grande crainte de se POP : Phase de plate-forme trop facile et des combats assez ennuyeux et répétitif.

Sinon des impressions très complet, ça fait plaisir.  :)
Signaler Citer
Kreep
@Melkisedec: Le gameplay m'a un peu dérangé et c'est ce que je regarde en premier. Après, c'est un bon jeu, mais 15/20 n'est pas une mauvaise note. Comme l'a dis Magixien à la fin, la question qu'il faut se poser c'est "Est-ce que le jeu vaux 70€?". Et à ce prix là, 15/20 est une note adaptée. Après, c'est mon avis, si vous accrochez à l'univers foncez! Moi j'attendrais qu'il baisse un peu.
Signaler Citer
Phong
Très sympa ton compte-rendu! moi je l'attends donc avec impatience, juste pour la beauté des graphismes que je trouve personnellement très réussis.

Qui d'autre dans le staff ou des membres a mis les mains dessus?
Signaler Citer
Anonymous
Après les déceptions Shaun White et Need For Speed Underground (je prendrai le premier en occasion, le second pas du tout), et l'incertitude Mirror's Edge (PS3 ou attente de la version PC ?), je place encore pas mal d'espoir dans ce PoP.

Rien que pour le style graphique (je suis d'ailleurs content de voir des jeux sortant de l'ordinaire, comme Valkyria Chronicles... Ça change du dégradé de gris de Gears of War... Roh, je suis mauvaise langue... Parfois c'est du dégradé de marron), il mérite d'atterrir dans ma ludothèque :)
Et même si on est "inactif" devant le jeu, si le spectacle est au rendez-vous, pourquoi pas.
Signaler Citer
Revolver Ocelot
Mirror's Edge est clairement un bon jeu, c'est juste la durée de vie du solo qui gache tout. Mais après si t'aime te surpasser il y' a le time trial.
Il sera mien en Platinum. POP surement aussi ou en import si il inclus le français.


Et puis bon je vais peut-être exagérer mais les gros jeux Ubi Soft sur next-gen : C'est un peut se slogan : "Répétitif" Assassin's Creed est répétitif, Far Cry 2 pareil. POP le sera t-il ?

Editer
Signaler Citer