Actualité
Patrick Söderlund

Patrick Söderlund : "Je pense toujours que le marché des consoles est différent du marché mobile"

par
Source: MCV UK

Le boss d'EA Studios se veut rassurant quant à l'avenir des jeux vidéo sur consoles.

Bien que les jeux free-to-play soient de plus en plus présents sur smartphones et tablettes, le patron d'EA Studios, Patrick Söderlund, nous donne aujourd'hui sa vision des choses concernant l'avenir de ce business model sur console, ce dans une interview pour nos confrères de chez MVC. D'après lui, celui-ci ne prendra pas la même ampleur que sur mobile et tant mieux.

Il y a seulement 18 mois, la plupart des jeux mobiles téléchargés étaient des jeux complets. Maintenant, je dirais que 90% sont freemium (jeux gratuits dont le revenu se fait via la publicité et/ou micro-transactions, ndlr.) . Ce changement s'est passé très vite. Je ne pense pas que cela se produira sur les consoles. Je pense toujours que le marché des consoles est différent du marché mobile. Les jeux mobiles sont beaucoup moins chers. C'est comme un film. YouTube est gratuit, mais pour voir Gravity au cinéma, il vous en coûtera de l'argent. L'un n'empêche pas l'autre. Les jeux consoles seront-ils majoritairement free-to-play ? Il y aura des jeux qui le seront, mais selon moi ils seront différents des jeux complets. Je pense que beaucoup de gens préfèrent payer pour le jeu complet et avoir accès à son ensemble, et que tous ces business model vont co-exister. Certains préfèrent payer 60 $ et profiter d'une expérience complète. Parfois, quand je joue à des jeux freemium sur mobile, je me dis "ces gars-là veulent juste plus d'argent". Quand je paye 60 $ pour Battlefield, je sais pourquoi je paye. Et je pense qu'il y a des joueurs qui préfèrent ça. Ce n'est pas une histoire de choisir l'un ou l'autre, ils peuvent tous deux co-exister et il peut y avoir des hybrides aussi.

Vous l'aurez compris, Patrick Söderlund pense beaucoup de choses, et il est intéressant de voir que EA ne semble pas s'intéresser plus que cela au free-to-play sur console, alors que celui-ci est en pleine expansion, particulièrement sur la nouvelle génération. Cette vision du futur va donc à l'encontre de ce que prédisait Mark Rein, vice-président d'Epic Games, qui déclarait plus tôt dans l'année que Sony et Microsoft mettraient le paquet sur le free-to-play et les micro-transactions. Lequel des deux a raison ? L'avenir nous le dira.

Croyez-vous en l'avenir des jeux freemium sur nos consoles ?

Patrick Söderlund

Commenter 3 commentaires