Actualité
4g vignette head

Orange ne compte pas partager son réseau 4G avec Free Mobile

par

L'accord d'itinérance 3G entre Orange et Free ne s'étendra pas à la 4G.

En janvier dernier, Free se lançait sur le marché de la téléphonie mobile avec des offres très agressives, révolutionnant littéralement le paysage des forfaits téléphoniques. Bien que ne disposant pas d'un réseau suffisant pour couvrir l'ensemble du territoire français, le nouvel arrivant a su se faire une place grâce au contrat d'itinérance 3G signé avec Orange. Ceci permet à ses abonnés d'utiliser les antennes du concurrent coloré dans les zones non couvertes, moyennant quelques milliards d'euros versés par la filiale d'Iliad pour les six prochaines années à venir.

À une période où les prix sont tirés vers le bas, la différence se fait sur la qualité et la rapidité du réseau et ça, Orange l'a bien compris. Aussi, Stéphane Richard, son PDG, a annoncé qu'il ne proposera pas de contrat similaire à Free Mobile en ce qui concerne la 4G.

Pour rappel, la 4G LTE permet d'atteindre des débits théoriques allant jusqu'à 100 Mbps, contre 42 Mbps maximum à l'heure actuelle grâce à la DC-HSDPA (ou H+ Dual Channel) encore en cours de déploiement. Les quatre opérateurs ont ainsi obtenus des fréquences compatibles lors des enchères lancées par l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes), l'année dernière. Chacun avait ainsi pu récupérer un bloc dans la bande 2,6 GHz, mais Free Mobile n'a pas souhaité obtenir de bloc dans la bande 800 MHz (la plus importante), laissant donc SFR en obtenir deux.

arcep-tableau-frequences-4g-800-mhz-france-bouygues-sfr-orange_1

Ainsi, tout n'est pas perdu pour les abonnés de Free Mobile, ces derniers pourront peut-être profiter de la 4G dans de bonnes conditions. En effet, si Orange ne compte pas partager son réseau avec son concurrent comme il le fait déjà avec la 3G, SFR pourrait bien céder, en échange bien évidemment d'une contrepartie financière. Dans le cas où aucun opérateur ne se dévouerait à accueillir le petit nouveau sous son aile, il n'est pas impossible que l'ARCEP vienne forcer l'un d'eux (de toute évidence SFR, avec ses deux blocs) à obtempérer.

Quoi qu'il en soit, la 4G n'est encore à l'heure actuelle qu'en phase de test dans certaines grandes villes (Lyon, Marseille, Paris…) et ne devrait être disponible au grand public qu'à partir du début d'année 2013. À savoir qu'il faudra posséder un téléphone compatible pour pouvoir pleinement en profiter, ce qui n'est pas une mince affaire pour le moment. Wait & See.

4g-speed

Commenter 7 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Jack
Ils l'ont sortie en avance, et c'est tant mieux ça a permis de faire baisser les prix de tous les autres opérateurs en les forcant à sortir des offres low-cost (Sosh, B&You, Red). Personellement, je vais pas me plaindre d'avoir une bardé d'offre tout illimité sans engagement à des prix abordables. Mais chacun vois midi à sa porte...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Jonyjack
Ichigo-Roku a écrit:Ils avaient toujours la possibilité de sortir leur offre lorsqu'ils étaient prêts.

Faut bien payer les installations non ? Et les sous viennent en partie des abonnés... Pour l'instant la 4G pour tout le monde, on en est loin alors pas de stress. Free aura sa part ça c'est sûr :wink:
Signaler Citer