Actualité PS3
syndicate

Un nouveau Syndicate sur les rails

par

Electronic Arts décide de déterrer un des grand monument du cyberpunk vidéoludique.



Souvenez vous 1987, un certain Peter Molyneux crée cette année là un studio de devellopement: Bullfrog Productions. De nombreux hits de l'époque y sont développés tels que Hi-Octane, Populous, la serie des Theme Park et enfin ceux qui nous interessent ici, à savoir Syndicate et Syndicate Wars.



Dans Syndicate, le joueur est à la solde d'une organisation souhaitant faire main basse sur le monde. Il doit accomplir un ensemble de missions sans se préoccuper de la morale: espionnage industriel, meurtre, enlèvement, destruction de matériel, l'équipe d'agents doit s'adapter pour accomplir les objectifs.

Ces agents que vous contrôlez sont au nombre de quatre, et peuvent être modifiés, par une ossature robotique (bras, jambes, torse, etc...) ou bien son épiderme (résistance aux chaleurs extremes etc...), tout ça bien sur si vous avez découvert ces technologies dans la section "recherches et développement" et si vous avez récupérés assez de fonds. Un arsenal d'armes futuristes était fourni, dont le célebre "persuadotron"



Après quelques déboires avec Electronics Arts (dont il est devenu vice président entre temps), Peter Molyneux décide de quitter son studio et de créer par la même occasion Lionhead studios, auteur de Black & White et des excellents Fable 1 et 2. Suite à cela, la société disparait en 2004, lorsque Electronic Arts entreprend d'inclure les studios de développement dans sa division EA UK.

Passons sur la retrospective pour en venir à ce qu'il se passe en 2009: EA maintenant détenteur de la licence "Syndicate", à donner le feu vert au studio Starbreeze pour une nouvelle mouture de nos agents syndiqués. A l'origine de jeux tels que The Chronicles of Riddick: Escape from Butcher Bay et de The Darkness, ce dernier travaille depuis août 2007 sur le "Project Redlime" (nom provisoire) en collaboration avec EA.

Prévu d'ores et déjà sur PS3, Xbox360 et PC, le projet pourrait ne pas voir le bout du tunnel de sitôt, étant donné que Starbreeze explique qu'il ne pourrait pas sortir avant que l'autre jeu sous licence exploité par EA (Jason Bourne) ne soit terminé.

Nul doute que nous aurons des infos plus croustillantes quant à l'avancement dans les mois qui suivent, en attendant, Syndicate Wars est disponible en version PSone sur le Playstation Store, pour 4.99 €.





Mots-clés

Commenter 15 commentaires

nojia
lol

C'était juste un jeux de stratégie ou tu cassait tout, je m'était amusé à detruire entierement une des villes, et ça marchait =D

Niveau gameplay c'était du hack&slash en gros.

J'ai passé énooooormément de temps sur ces deux jeux, on pouvait quasiment faire ce qu'on voulait, y compris se créer une armées de simples passants grâce au persuadotron.

Non c'était vraiment fou pour l'époque  :)
Signaler Citer
Anonymous
Si c'est original, un jeu de ce style est assez rare, c'est juste que c'est ressortir un vieu jeu de fond de tirroir et de le remettre au goût du jour. Pourquoi pas?
Signaler Citer
nojia
il n'est pas encore sortit c'est pour ça  8)

merci de remuer le couteau dans la plaie ....

Tiens ça me fait penser que j'ai une news à faire sur BC justement !

Je compte sur toi pour que ça ne fassent pas un bide comme d'habitude  ;D
Signaler Citer
nojia
vincentpsp2 a écrit:
pas très original du faite que qu'il détére un ancient jeu, son le concept je sait pas je n'y est jamais joué


ahh ok j'avais pas compris...

Mais c'est à la mode depuis un bout de temps de ressortir les vieux trucs..

Moi je m'en plaint pas pour le moment  :)
Signaler Citer