Actualité
Microsoft vs Samsung versus head

Microsoft attaque Samsung pour ne pas avoir respecté un accord lié à des brevets pour Android

par
Source: Microsoft

Les grandes entreprises se tirent dans les pattes.

Il n'est pas rare que les grandes entreprises liées par des accords s'attaquent à tort et à travers pour des histoires de droits d'utilisation de licence et de brevets. Microsoft nous le prouve encore une fois en intentant un procès à Samsung. En cause : la rupture abusive d'un contrat qui unissait les deux parties par le géant sud-coréen de la téléphonie mobile, et qui leur permettait d'utiliser des brevets liés au système d'exploitation Android appartenant au rival. David Howard, vice-président du conseil de Microsoft, a clairement expliqué la démarche dans un communiqué.

Comme vous l'avez peut-être vu, vendredi, Microsoft a intenté une action légale contre Samsung depuis New York, aux États-Unis. Celle-ci est seulement là pour renforcer notre contrat avec Samsung.

Nous ne prenons pas ces actions légales à la légère, spécialement quant elles sont contre une entreprise avec laquelle nous avons apprécié un long et productif partenariat. Malheureusement, même les partenaires ont parfois des désaccords. Après avoir passé des mois à tenter de résoudre notre contentieux, Samsung a rendu clair, avec une série de lettres et de discussions, que nous avions un désaccord fondamental sur la nature de notre contrat.

Samsung et Microsoft sont tous les deux de grandes et complexes entreprises. En 2011, après des mois de minutieuses négotiations, Samsung a volontairement signé un contrat avec Microsoft autour d'un partage de licences, un accord qui a été extrêmement fructueux pour les deux parties. Samsung s'était soumis au contrat et payait pour utiliser des brevets de Microsoft.

Alors qu'est-ce qui a changé ? Depuis que Samsung a signé cet accord, ses ventes de smartphones ont quadruplé et ont fait de lui le leader mondial sur le marché des smartphones. Quand Samsung a accepté le contrat en 2011, il a livré 82 millions de smartphones sous Android cette année-là. Trois ans plus tard, ce sont 314 millions de smartphones qui ont été expédiés. Samsung avait prédit ce succès, mais personne n'imaginait que les ventes de téléphones sous Android croîtraient autant.

Après être devenu le leader sur le marché, Samsung a décidé en fin d'année dernière de mettre fin à son accord avec Microsoft. En septembre 2013, après que Microsoft a annoncé l'acquisition des appareils et services de Nokia, Samsung a commencé à utiliser ce rachat comme excuse pour rompre le contrat. Curieusement, Samsung n'a pas demandé à la justice si l'acquisition de Nokia invalidait son contrat avec Microsoft, probablement car il pensait que sa position était mauvaise.

Microsoft et Samsung ont une longue histoire commune. Microsoft estime et respecte son partenariat avec Samsung et s'attend à ce qu'il se poursuive. Nous demandons simplement à la cour de juger notre désaccord, et nous sommes confiants quant au fait que le contrat soit conservé.

Vous l'aurez compris, rien de vindicatif en somme de la part de Microsoft, qui ne demande visiblement pas de compensation financière, mais simplement un respect du contrat de la part de Samsung, qui s'est servi du rachat de Nokia par son adversaire pour mettre un terme à cet accord. Difficile de savoir à qui la justice donnera raison, et si la firme asiatique saura faire valoir son point de vue et se libérer de ses obligations, mais nous devrions être tenus au courant des suites de l'affaire.

Microsoft vs Samsung versus head

Commenter 8 commentaires

Applelo
Pauvre Samsung, déjà que niveau bilan financier c'est pas tip top, maintenant y'a Windows qui les embêtent en justice. Moi ça me fait rire enfin la justice tranchera ;) (et encore des millions perdu en procédure xD ).
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
revans
Tuxbot123 a écrit:Quelqu'un peut m'expliquer le délire? Android appartient a Google, pas a Samsung ni a M$, non? Alors c'est quoi ce délire de procès débile?!

Samsung est sous contract avec microsoft pour l'utilisation de brevet lier au smartphone apparetant a microsoft , en gros quand microsoft a racheter nokia samsung a dis que sa invalider leur contract car c'est une societer de telephonie mobile et que les brevet serait surment utiliser chez nokia aussi
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ano0
"pas de compensation financière"

LOOL, je pense qu'on en ré-attendra parler d'ici la .. aujourd’hui une procédure sans compensation financière, c'est une blague !!!
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Modipick
Tuxbot123 a écrit:Quelqu'un peut m'expliquer le délire? Android appartient a Google, pas a Samsung ni a M$, non? Alors c'est quoi ce délire de procès débile?!


Pour faire simple :
Certaines fonctions d'android utilise des technologies ou du code propriétaire (donc sous brevet).
Et les brevets pour les utiliser il faut payer (les 2/3 du temps)

Par exemple (et j'insiste sur le mot EXEMPLE)
De nos jours sur un téléphone android a 100$
-10$ pour le revendeur (darty, la fnac, cdiscount etc...)
-60$ pour le materiel
-10$ de marge
-10$ en marketing
-10$ en brevet (2$ pour microsoft (brevet code), 2$ pour siemens (techonlogie voip) , 2$ a sony (capteur photo) etc...)

J'ai évidemment grossi le "truc" mais tu as maintenant une idée de ce que cela donne.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
shiroxkuro
xXKevinxX a écrit:Après Apple.. :lol:


Je trouve ça différent et plus adapté que les habituelles procédures entre Apple contre Samsung et inversement pour des choses chiantes comme le design (même si ça reste leur droit).

Là c'est au sujet d'une rupture de contrat qui ne devrait pas avoir lieu du point de vue de l'un mais pas de l'autre.

Un peu comme si ton Patron ou toi décidais d'arrêter un CDD bien avant la fin du délais prévu, avec des raisons qui paraissent floues pour l'un des 2 parties, en général ça débouche sur des litiges afin de donner raison à l'un ou à l'autre.

Donc évidemment il y aura des compensations financières, c'est presque systématiquement le cas, mais le but premier est de savoir quoi faire de ce contrat, car même s'ils ont une compensation, Microsoft a surtout d'avantage à gagner si le contrat est maintenu.

Comme dit plus haut, un contrat est un contrat.
Signaler Citer