Actualité PS3
mgs4 newicon01

Metal Gear Solid 4: ce que les journalistes ne peuvent pas dire

par

Ryan Payton, Assistant Producer, dévoile ce dont les journalistes n'ont pas le droit de parler à propos de Metal Gear Solid 4. C'est parfois allucinant.






La liberté de la presse n'est plus ce qu'elle était, en effet, Kojima Productions a demandé aux différents journalistes de suivre certaines restrictions pour les tests, ce que l'on peut trouver un tantinet aberrant.

Il est donc interdit aux journalistes de parler:
  • du temps d'installation
  • de la longueur des scènes cinématiques, particulièrement celle de fin
  • du nombre d'environnements
  • du "film" d'ouverture
  • du placement des diverses marques dans le jeu
  • et d'une demi-douzaine d'élements spécifiques liés à l'histoire

Le sieur précise que toutes ces interdictions ont été mises en place dans le but précis d'éviter les spoils sur l'histoire. A y réfléchir, on se demande bien en quoi les 8 minutes d'installation peuvent foutre en l'air l'histoire du jeu. Ceci étant, autre chose qui fâche, il y a 2-3 minutes d'installation entre chaque acte. Oui, oui, en plus du temps d'install du début, auquel nous sommes franchement habitués désormais, le jeu requiert un déploiement des données sur notre disque dur pendant le jeu...



Bref, on se rend finalement compte que Kojima Productions refusent surtout que les testeurs parlent des points noirs de MGS4, alors qu'un journaliste se doit de tout signaler sur son expérience du jeu. Absurde, c'est ce que pense le magazine EGM, qui refuse tout simplement de publier le test du jeu.

On peut douter que les informations ci-dessus fassent changer votre opinion du jeu, qui, quoi qu'il en soit, est une bombe vidéoludique, mais non exempt de défauts...





.


Mots-clés

Commenter 26 commentaires

ced909
Ceci étant, autre chose qui fâche, il y a 2-3 minutes d'installation entre chaque acte
effectivement, à voir différents tests sur le net,
ceci figure dans un des points négatifs... chose facheuse pov' HDD...
Mais cela reste assez transparent vu le nombre des bons cotés de ce MGS4.
futur HIT  8)
Signaler Citer
Anonymous
Si les points négatifs du jeu se résument à quelques minutes d'installation par ci par là, j'accorde tout de suite la note maximale... C'est prévu exprès pour qu'on aille prendre un café, histoire de tenir les nuits blanches à jouer à MGS4 !

Et puis l'argument du spoil, et ben j'y adhère. MGS, c'est avant tout une histoire, et si les journalistes commencent à dévoiler des éléments de cette histoire, ça gâche le plaisir. Les cinématiques, les environnements, c'est partie intégrante de l'histoire, donc ne pas en parler pour ne pas spoiler, ça me parait correct. Surtout que rien n'empêche au journaliste de dire 'tiens, tel niveau est moins bien réalisé' tant qu'il ne dit pas à quel type d'environnement on a affaire.

Bref, pour avoir lu des tests révélant des morceaux d'intrigues importants du jeu (et qui ont anéanti tout l'intérêt d'y jouer), les "restrictions" de Kojima me paraissent justifiée pour un jeu de l'envergure de MGS4.


Edit : Et dire qu'on a pas le droit de parler de l'installation initiale et de celle entre chaque actes, c'est des bétises : la preuve, tout le monde le sait et vous même en parlez !!! Les journalistes sont juste tenu de ne pas baisser la note à cause de ça, c'est tout.

Allez, un autre édit pour la route :
Ce n'est pas non plus comme-ci Kojima interdisait de parler des points faibles. Si le système de camouflage était naze, si l'IA était à la ramasse, ça serait de vrais points noirs. Or ça n'apparait pas dans la liste des chose à omettre.
Je ne vois pas non plus en quoi un journaliste devrait parler des cinématiques : après tout, tout ce qu'il peut faire en les commentant, c'est du spoil.

Et pour finir, le coup fatal :

Cette liste n'est valable que pour les tests qui paraîtront AVANT la sortir du jeu. Une fois le jeu sorti, le testeur peut parler de TOUT ce qu'il veut.
Signaler Citer
Euca
TriGgeR a écrit:
Si les points négatifs du jeu se résument à quelques minutes d'installation par ci par là, j'accorde tout de suite la note maximale... C'est prévu exprès pour qu'on aille prendre un café, histoire de tenir les nuits blanches à jouer à MGS4 !

Et puis l'argument du spoil, et ben j'y adhère. MGS, c'est avant tout une histoire, et si les journalistes commencent à dévoiler des éléments de cette histoire, ça gâche le plaisir. Les cinématiques, les environnements, c'est partie intégrante de l'histoire, donc ne pas en parler pour ne pas spoiler, ça me parait correct. Surtout que rien n'empêche au journaliste de dire 'tiens, tel niveau est moins bien réalisé' tant qu'il ne dit pas à quel type d'environnement on a affaire.

Bref, pour avoir lu des tests révélant des morceaux d'intrigues importants du jeu (et qui ont anéanti tout l'intérêt d'y jouer), les "restrictions" de Kojima me paraissent justifiée pour un jeu de l'envergure de MGS4.


Edit : Et dire qu'on a pas le droit de parler de l'installation initiale et de celle entre chaque actes, c'est des bétises : la preuve, tout le monde le sait et vous même en parlez !!! Les journalistes sont juste tenu de ne pas baisser la note à cause de ça, c'est tout.


N'importe quoi, mais alors la je ne suis vraiment pas d'accord avec toi.
Déjà, de un, les journalistes sérieux ne spoilent pas. A de rare exceptions près, il savent qu'il ne faut pas gâcher le plaisir du joueur et, lorsqu'il y a des vidéos, c'est souvent marquer "ATTENTION SPOIL", après libre a toi de regarder ou non (perso j'ai look le test sur un célèbre site de jeux video français et ils révèlent rien de génial ...).

De deux, les journalistes baissent la note pour ce qu'ils veulent, c'est leur boulot. Si quelque chose leur plait pas (temps de chargement, etc...) ils le mettent et ils baissent la note si ils le souhaitent. Un test c'est comme une critique cinéma, sa n'engage qu'un point de vue personnel. Après, c'est a chacun de se faire une idée.

Bref avec des techniques comme sa on arrive a te faire passer Haze pour le jeux du siècle si on a pas le droit de parler : de l' IA, de la place sur le disque dur, du fait qu'il n'accepte pas les très haute definition,.... Laissons aux journalistes du jeux vidéo le droit de faire leurs test sans "censure" (j'utilise se terme car oui c'est une forme "mineure" de censure). Le boycott du test me semble une bonne idée pour qu'on ne recommence plus sa.

Sa me désole que ces techniques de pourris arrivent dans le jeux vidéo... Même si sa fait un petit moment maintenant...


EDIT : A oui j'oubliais, faut pas s'emballer et parler de notes maximales, le jeu est pas sortis hein ^^ Si sa se trouve on sera tous surpris et se sera pourrite xD (je pari pas la dessus...)

EDIT2 : après la sortie du jeu tu peu parler de tout vu qu'il y aura déjà 1 millions d'exemplaires venduent xD
Signaler Citer
EvilGost
je suis assez d'accord avec Euca, les journalistes se doivent de faire leur travail, et généralement, ils ne spoilent pas...
De plus, je ne vois pas en quoi parler de la durée d'une cinématique ou du temps d'install révèle du spoil...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
goldbergg
ced909 a écrit:
concernant les cinématiques, il me semble que c'est seulement la durée de la cinématique finale, qu'ils ne veulent pas révéler.
normal, la cinematique finale sera un film ;D :D ;D
Signaler Citer
Anonymous
Le spoil tient parfois à peu de chose. Le journaliste sérieux ne spoile pas, mais qu'est-ce qui te permet d'affirmer qu'un journaliste fera forcément bien son travail ? Et puis si le journaliste fait bien son travail, alors il respecte la liste et les souhaits de Kojima, donc il n'y a pas lieu de polémiquer.
Mais rien que le fait de dire "on se retrouve à un moment dans un " peut donner des indices au joueur et gâcher sa surprise lorsqu'il jouera.

Les temps d'installation sont connu de tous, et même annoncés par Kojima Production: c'est Payton lui même qui a révélé les installations de 2-3 minutes entre chaque acte.

Il a insisté sur le fait qu'il n'interdisait pas de parler de la longueur des cinématique, mais que le journaliste ne devait pas donner de durée exacte (genre telle scène dure 3 minutes 42 secondes 74 centièmes), et surtout pas leur contenu (spoil évident).

Les temps de chargement, l'IA, le gameplay, etc, ne sont PAS concernés par les restrictions, donc le journaliste peut baisser la note s'il juge que ceux-ci sont problèmatiques.

Et je répète :
Cette liste n'est valable que pour les tests qui paraîtront AVANT la sortir du jeu. Une fois le jeu sorti (le jour J inclus), le testeur peut parler de TOUT ce qu'il veut.

Bref, j'ai la solide impression qu'on joue à la chasse aux sorcières contre Kojima. Lorsque j'ai lu pour la première fois que les journalistes avait des restrictions quant à leur test, j'ai été inquiété, mais maintenant que je vois la liste exacte, je me dis qu'elle est justifiée.
Comme je disais, si les seuls points noirs du jeux concernent une installation et des cinématiques un peu longues, on a affaire au jeu parfait...
Je ne suis pas un inconditionnel de MGS, à vrai dire je n'ai fini que le premier. Mais je commence à en avoir assez de lire des "bouh, MGS4 est nul parce qu'on peut pas parler du jeu", "bouh, Kojima a les chocottes et veut contrôler la presse" et des "bouh, faut pas acheter MGS4 à cause de la dictature de Kojima".

Et puis quand on sait ce que gagnent les testeurs en goodies et autres cadeaux pour les tests de hits (je lisais un blog dans lequel un testeur se plaignait du fait que son patron avait eu pour 400$ de cadeaux alors que lui n'en avait eu que pour 300...), on peut déjà imaginer que la note finale est de toute manière biaisée dès le départ (et c'est là à mon avis que réside le problème)
Signaler Citer
Euca
Ba écoute il existe toujours un risque mais dans ce cas ne lit pas les test.

Moi je pense qu'il ne devrait pas du tout y avoir de liste que se soit avant, après, 1000 ans après la sortie du jeu.

Les gens doivent pouvoir faire leur travail librement et je fait confiance aux journalistes du monde du JV. Et le travail de journalistes, ce n'est pas se fier a une liste d'une sacrosainte personne même si elle a des mérites qu'on ne peu nier.

De plus, affirmer que si se sont les seuls points noirs, c'est le jeu parfait, je croit qu'on pourra le dire qu'une fois le pad dans les mains. Enfin, c'est mon point de vue. Sur le site ou j'ai lu le test, y'a déja 15 20/20 alors qu'aucun n'a eu le jeu entre les mains avec des commentaires style "sa va être génial". Pour moi c'est une abération totale.

+ placement des diverses marques dans le jeu
+ temps d'installation

On s'en fou un peu mais :

+ nombre d'environnements

Sa c'est un élément ultra important d'un test, savoir si sa change souvent ou si on reste dans le même type de truc tout le temps.

Comme le signale Evilghost sa sen plutôt sa : "Bref, on se rend finalement compte que Kojima Productions refusent surtout que les testeurs parlent des points noirs de MGS4, alors qu'un journaliste se doit de tout signaler sur son expérience du jeu. Absurde, c'est ce que pense le magazine EGM, qui refuse tout simplement de publier le test du jeu. "

Y' a pas de chasse aux sorcières, c'est simplement le fait de laisser aux gens le fait de faire LEUR boulôts comme ils le sentent.

Imagine la même chose pour un film, voila le scandale ...

Et personne n'a parler de boycotter le jeu, c'est juste le test, évidemment qu'on va l'acheter (enfin pour moi) mais je trouve la réaction des journalistes légitimes.


Enfin tes arguments s'entendent, xD
Signaler Citer
Anonymous
Moi je suis d'accord en partie avec TriGger... ;) Mais c'est vrai que la "vraie" presse se doit de tout dire (de ce qui est vrai, bien entendu...).
Signaler Citer