Actualité
Paiement en ligne

Les jeux vidéo en ligne dopent les solutions de paiement sécurisées

par

À l'heure où les jeux vidéo passent de plus en plus au modèle Free to play, qui mise sur les achats intégrés pour générer des revenus, se pose la question de la sécurisation des échanges.

Si les Français sont de moins en moins frileux à réaliser des achats en ligne, la question des achats intégrés dans les jeux vidéo prend de l'importance alors même que le secteur entame une mutation.

Entre les titres incomplets terminés à renfort de DLC payants, les titres free to play ou Pay To Win et les initiatives des grandes plateformes de jeux vidéo pour commercialiser des mods et autres add-ons développés par des tiers, la question de la sécurisation des échanges devient capitale.

Dans l'univers du mobile, la question se pose peu, puisqu'en fonction de la plateforme utilisée, c'est le service d'Apple ou de Google qui gère les transactions. Pour ce qui est des titres acquis sur Steam, même constat, les fonds sont encadrés par la plateforme de Valve.

carte bancaireReste alors à gérer les titres proposés en direct par les éditeurs, dont l'envergure et l'aura ne permettent pas à elles seules de rassurer le joueur qui souhaiterait s'acheter un pack de progression, un nouveau volet de son titre favori ou de nouvelles skins.

Avec en toile de fond les diverses attaques en ligne vers de gros éditeurs comme Sony ou Blizzard, le sentiment d'insécurité force les plateformes à multiplier les solutions de paiement alternatives à la communication d'un simple numéro de carte bancaire.

Et ces nouveaux moyens de paiement décentralisés permettent également aux petits éditeurs de tirer leur épingle du jeu, sans avoir à supporter les contraintes liées à la mise en place d'un portail de transaction sécurisé, ni d'opter pour le schéma de distribution traditionnel sur support physique. Outre Paypal, le paiement sécurisé PaysafeCard prend de l'ampleur. PaysafeCard est un mode de règlement en ligne prépayé qui rencontre de plus en plus de succès en Europe et notamment dans l'univers du jeu vidéo, bien qu'ouvert à l'ensemble des secteurs commerciaux.

D'autres modes de paiement sécurisés tentent actuellement de percer avec toujours le même modèle lancé par Paypal il y a plusieurs années : éviter à l'utilisateur de communiquer directement ses coordonnées bancaires et lui permettre de payer simplement et rapidement en toute sécurité en décentralisant la transaction vers un espace sécurisé.

Notons que par extension, ces systèmes de paiement devraient prochainement également se démocratiser sur mobile, notamment au travers des plateformes d'applications portées par des éditeurs tiers ainsi que les plateformes alternatives (principalement en Asie pour l'instant).

Commenter 5 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Tuxbot123
J'aime bien ce genre de "news". Je trouve qu'il devrait y en avoir plus souvent. ;)
Je trouve important de préciser qu'Amazon a aussi lancé son Paypal-like, pour concurrencer Ebay. On commence à le voir sur certains sites, notamment sur Humble Bundle!
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Mr-Banana
Je suis chez CMB les achats en ligne sont réalisés par une carte virtuel que je peux générer à volonté en précisant la sommes max qu'elle contient. A chaque fois que je fais un achat j'en génère une nouvelle donc ils ont beau stocker mes données bancaire ça change rien, la carte n'est plus utilisable.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Duiken
Si CMB = Crédit Mutuel, c'est max. 5 numéros de cartes virtuels par mois donc pas tout à fait illimité.

J'utilise ce système partout, même sur Amazon par exemple, comme ça je suis sûr de limiter au maximum que mon n° de carte traine même sur des sites a priori bien sécurisé ;)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Joker
J'utilise Paypal depuis quelques mois maintenant et faut avouer que c'est vraiment très pratique. L'avantage qu'ils ont par rapport aux autres, c'est l'assurance. Un produit ne me plaît pas et le retour est payant ? Paypal me le rembourse. Je reçois un produit d'occasion non conforme ? Idem, Paypal me le rembourse. Et ainsi de suite. En plus de ça y'a tout un tas de promotions, donc c'est cool. :mrgreen:
En revanche pour les paiements entre particuliers, je trouve que la taxe devient vite lourde dès qu'on monte un peu dans les sommes (ex. quand j'ai revendu mon ordinateur, l'acheteur m'a envoyé 750€, mais j'ai eu 724). Mais bon faut bien qu'ils gagnent leur pognon. :mrgreen:
Signaler Citer