Actualité
Imageepoch

Imageepoch entre officiellement en faillite

par
Source: The Games Cabin

C'est la fin des haricots pour le développeur de Stella Glow, Criminal Girls et nombre d'autres RPG 3DS/PSVita. Les dettes s'accumulent sans aucun argent pour les payer et cela alors que le PDG, Ryoei Mikage, reste introuvable.

Depuis plusieurs mois, le PDG d'Imageepoch semble introuvable et très rapidement, le lien a été fait entre la mauvaise situation financière probable de son entreprise et la disparition de son dirigeant. Il s'avère en effet qu'Imageepoch n'est plus en mesure de payer ses créanciers. Le studio et sa filiale Smile Online Games doivent à eux deux près de huit millions d'euros à plus de 43 créanciers différents, et ont commencé les démarches auprès d'une firme, Teikoku Databank, pour tenter de trouver une issue à leurs problèmes financiers.

Imageepoch

Imageepoch a jusqu'au 4 juin prochain pour déclarer l'étendue de ses pertes et s'ensuivra ensuite un rendez-vous avec les experts de la firme le 30 du même mois.

Autant dire qu'avec un montant de cette envergure, il y a peu d'espoir qu'Imageepoch se relève, à moins qu'un gros studio le rachète et absorbe sa dette par la même occasion. Pour savoir ce que deviendra le studio, il faudra attendre les décisions des experts financiers en juin.

Le studio est connu pour des jeux comme Time and Eternity (PS3), 7th Dragon (DS), Black Rock Shooter: The Game (PSP) ou encore Fate/Extra, Criminal Girls et plus récemment Stella Glow (3DS).

Mots-clés

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
dodogeek
Hakase
Je penser d'ailleur fort a Sol trigger et Last Ranker a l'annonce de localisation de Summon Night 5 :(
J'espère qu e Atlus, NIS, Marvelous ou Koch Media rachètera les licence.
Surtout pas Gungho aussi non ça finira sur mobile :|
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Edward L.
Deviljho70 a écrit:Dommage, j'ai adoré time and eternity et récemment criminal girl (dommage de la légère censure de la version euro)


Time and Eternity, c'est le début de la fin pour Imageepoch, un jeu bien en deçà de leurs productions DS/PSP. Dommage que cela se finisse ainsi par contre.
Signaler Citer