Actualité PC
Gears of War Ultimate Edition

Gears of War: Ultimate Edition - La version Windows 10 loin de faire que des heureux, de nombreux problèmes rencontrés

par

Gears of War revient sur PC dans une toute nouvelle édition, mais cette fois-ci, le jeu a amené plein de bugs casse-pieds avec lui qui ne figuraient pas dans la mouture d'origine. Voici un petit tour d'horizon de l'étendue des dégâts.

Microsoft comptait sûrement sur Gears of War: Ultimate Edition pour venir embellir la vitrine de son Windows Store, mais hélas le jeu y fait pâle figure. En dehors des problèmes de connexion au store et les soucis de téléchargement causés par un Windows 10 pas à jour (v1511 requise), l'expérience, déjà ternie, n'est pas tellement meilleure une fois le jeu lancé.

Tout d'abord, il faut savoir que ce portage d'un jeu vieux de plus de dix ans n'affiche pas un 60 fps constant en 1080p avec le haut de gamme d'AMD et Nvidia. Les retours des joueurs sont sans appel : la GTX 970, porte-étendard de la marque au caméléon vert souffre du même sort à cause de ses 3,5 Go de RAM, ce qui la place juste en dessous du minimum de VRAM recommandé (4 Go). Même avec le monstre qu'est la GTX 980 Ti, les ralentissements sont perceptibles avec un niveau de détail élevé. La R9 390, avec ses huit Go, s'en tire bien mieux et il est clair que la quantité de mémoire vidéo fait ici toute la différence.

Gears of War Ultimate Edition Cole Train head

La Fury X , foudre de guerre du rival AMD, fait aussi triste mine avec des résultats encore plus décevants. Le problème semble inhérent à cette carte à l'architecture inédite et il faut remarquer, presque avec un certain amusement, que des cartes bien inférieures, mais tout aussi récentes, comme la R7 370 (ex-R9 270, elle-même ex-HD 7850), offrent des performances plus solides. AMD a été contacté par le développeur, The Coalition, et est attendu au tournant avec une mise à jour de ses pilotes. Sur toutes les cartes du fabricant (Radeon), l'occlusion ambiante est un véritable frein à la fluidité et il est conseillé de la désactiver dans les options graphiques du jeu.

Nvidia a mis en ligne une mise à jour (363.00) pour aider à retrouver de la fluidité, mais la fonctionnalité G-Sync fait toujours tourner le jeu au ralenti lors des écrans de chargement ou des cinématiques (même constat avec Freesync chez AMD). Le constructeur est au courant de ce bug et travaille à sa résolution. Pour finir, rappelons que le SLI/Crossfire (utiliser plus d'une carte graphique) n'est pas supporté du tout par Gears of War: Ultimate Edition.

À tout cela, il faut aussi ajouter les limitations générales du Windows Store imposées aux jeux, aucune V-Sync (le jeu n'est pas lancé en vrai plein écran), aucune superposition d'outils de mesure (MSI Afterburner) et le framerate, même débridé, reste cantonné au taux de rafraîchissement de l'écran. Ajoutez à cela aucune possibilité de remboursement facile et vous avez, en gros, l'expérience Gears of War: Ultimate Edition dans son état d'origine.

Toujours partants ? Sans faire preuve de mauvais esprit, il est chaudement recommandé d'attendre les mises à jour d'AMD/Nvidia ainsi que les patchs du jeu avant de le lancer, à moins que la nostalgie soit irrésistible.

Commenter 5 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Edward L.
anth0l0gie a écrit:J'attend la version Steam, pas envie de retenter l’expérience Game For Windows une seconde fois...


tu risque d'attendre longtemps, Microsoft ne semble pas très enclin à sortir ses jeux sur un autre store que le sien :)
Signaler Citer