Actualité
Metal Gear Survive image (4)

GC 2016 - PREVIEW - Metal Gear Survive : non, malgré l'aperçu, nous n'avons rien de plus à vous dire

par

Konami a tenu à présenter son improbable Metal Gear Survive à la presse, l'occasion pour nous d'en parler avec une « preview ».

Mine de rien, Metal Gear Survive fut sûrement la plus grosse surprise de la gamescom 2016, tant les joueurs ne s'attendaient pas forcément à revoir la licence de sitôt après The Phantom Pain.

La bande-annonce nous présentait un univers post-apocalyptique, dans une réalité alternative faisant suite à Ground Zeroes, alors que la MotherBase a sombré dans l'océan et qu'une épidémie a touché la Terre. Là, des survivants à l'armement de pointe vont utiliser une variété d'armes pour coopérer et éliminer cette menace, qui ira plus loin que les simples créatures humanoïdes aperçues ici. C'est à peu près tout ce que nous montre la bande-annonce, et c'est aussi tout ce que nous pouvons livrer dans notre preview.

Après avoir diffusé le trailer et rapidement introduit la nature du projet, le présentateur a ouvert une périlleuse séance de questions/réponses, pleine de langue de bois et de communication clairement fermée. Cela se jouera-t-il en coopération locale et/ou en ligne ? Y aura-t-il des modes compétitifs ? Les personnages clés de l'histoire de la saga seront-ils présents ? Pour faire simple, citons le monsieur : « je ne peux rien vous dire pour le moment ». Bon, d'accord, la seule information inédite que nous avons eue fut sur le prix du jeu, qui ne sera pas à un tarif élevé.

Pourquoi faire une présentation du jeu avec une séance de questions/réponses pour ne vouloir rien dire de plus que le communiqué de presse ? Pourquoi aller se lancer dans un concept si bateau pour la série Metal Gear à l'heure où le phénomène « zombie » commence à s'affaiblir ? Pourquoi aller chercher à faire une expérience multijoueur coopérative dans une franchise à l'expérience solo si forte alors que Capcom vient de se casser les dents avec Umbrella Corps ? Pourquoi face à tant d'attentes d'un public si exigeant et attaché à cette licence, Konami nous présente-t-il ce projet sous un jour objectivement inquiétant ? Bref, une véritable pirouette médiatique qui ne demande qu'à être renversée, pour espérons-le un jour transformer l'essai en quelque chose d'aussi réussi que le fut après tout le très surprenant et efficace Metal Gear Online.

redacteur vignette White Cloud  Auxance M. (White Cloud)
Rédacteur - Testeur
Doté d'une culture pop à toute épreuve, passionné de musique qui fait boom boom, adepte de séries comiques en tout genre, étudiant à mes heures perdues, joueur régulier de Pokémon et de FIFA.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen GooGle+ Plus GamerGen

Commenter 6 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Nabooh
Pour répondre à toute les questions de l'article sur le pourquoi du comment:

"Pourquoi?..."


Parce que Konami est devenu société de m.... qui préfère la solution de facilité et l'argent facile en surfant sur se qui marche, plutôt que d'avoir de vrais créateurs et de vrais jeux bien développés. Ce qui a mon avis fut une des raisons du départ de Kojima, par le fait que sa vision du JV ne collait plus avec celle de Konami.

Bref, ce jeu, même en ayant quasiment rien vue, je sens que ça va puer... Comment exploiter le nom de Metal Gear avec quelque chose qui n'a absolument rien à voir pour faire du blé. Tu retires les quelques scènes de Ground Zero du trailer, tu obtiens un jeu de tir/zombie TOTALEMENT lambda et générique au possible.


Bref, Konami est tombé bien pas, et continue pourtant de creuser. J'ai absolument aucun espoir en ce jeu. Certains vont dire "mais on a encore rien vu". Si, on a vu, vu comment se comporte l'éditeur Konami dans les décisions qu'ils prennent, à savoir des jeux de Pachinko à la con sur mobile, de la surexploitation de licence avec un melting pot de ce qui fait vendre, et des communiqués sur l'orientation de l'entreprise vers le jeu mobile. A partir du moment ou une entreprise de jeu vidéo veut engranger de l'argent facile en s'attaquant au marché du jeu smartphone, elle perd toute crédibilité pour moi.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
hamtaro2
Je m enfous un peu de la licence meme si j adore metal gear et je vais pas crasher sur ce jeu tant que j aurais pas teste mais franchement konami prend le meme chemin que sega
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
azertyxpp
C'est quand même important de préciser que même les journalistes n'ont pas accès à plus que nous avec le trailer car souvent en off ils ont accès à des démos, des conf ou ils peuvent avoir plus d'infos. La ils sont aussi "cons" que nous, comme dit dans la vidéo le jeu n'était pas prêt à être présenté les majors de Konami ont dût faire du forcing pour présenter quelque chose et voila le résultat.

Le pire c'est que je peux affirmer que quasi tous les skin persos et vêtements sont soit sur TPP soit sur MGO3, et la map principale du trailer ressemble énormément à la map d’Afghanistan dans TPP presque trait pour trait pour les modèles et type de modélisation. Même la Mother Base détruite de GZ elle est déjà modélisée dans le jeu lors de cinématiques, les moves des infectés sont exactement les mêmes scripts que les Skull sur TPP, enfin l'intro du trailer est une partie d'une cinématique de GZ sorti en 2014 pour rappel. Faire un trailer avec 95% de recyclé pour pas dire plus c'est forcément fait à la va vite, et ça se ressent.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Auxance M.
Kainhunter a écrit:Une news pour dire qu'il n'y a rien à dire? Mais quelle avancée journalistique. Une simple maj sur l'annonce du titre aurait largement suffit ...


Je m'attendais un peu à ce genre de commentaire alors je vais te répondre. On a fait la preview car :

1 - On voulait marquer le coup en rappelant que les sympathiques invitations des éditeurs en mode « privé / business only », bah c'est aussi parfois très inutile et moins intéressant qu'un communiqué de presse, et donc une véritable perte de temps, parce que clairement j'aurai pu booker un truc plus intéressant à ce moment là.
2 - On avait envie de parler et de « critiquer » le projet, sous forme d'édito ou autre, et vu qu'on était là-bas, on l'a fait comme ça
3 - On prévient les gens dès le titre en leur disant que la preview ne nous a rien appris
4 - On voulait aussi rappeler que, même si le scénar' peut faire flipper, là le projet est pas du tout avancé et peut donc donner le meilleur comme le pire (ça peut être un très bon jeu, même si ce sera pas forcément un bon MGS)
5 - La situation est quand même très cocasse et est sujet à amusement, et bon, on s'est dit que ce serait sympa

azerty > Je vois ton message après avoir écris le mien, t'as tout compris ^^
Signaler Citer