Actualité
BEA144x

La fin de la possibilité de louer les jeux en Belgique

par
Source: SimonBHB

Vous habitez en Belgique ? Et vous louez des jeux ? Nous avons une mauvaise nouvelle pour vous.

C'est officiel : la Belgian Entertainment Association a confirmé, il y a déjà quelques jours, sa décision d'interdire la location de jeux vidéo sur le territoire belge. La location de jeux vidéo n'était officiellement pas autorisée, mais elle était quand même tolérée. Cette fois, elle est officiellement interdite.

 




C'est à partir du 1er janvier 2009 (voir du 1er décembre 2008) que vous ne pourrez plus en louer.
Il n'y aurait pas que la Belgique qui serait touchée et plusieurs pays pourraient suivre le mouvement afin de tenter de faire grimper les ventes de jeux vidéo dans le monde entier.




Donc, si vous habitez en Belgique et que vous louez encore vos jeux vidéo, vous ne pourrez malheureusement plus en profiter dans quelques jours.

Notez qu'en France, il est déjà interdit de mettre des jeux en location et que très peu de boutiques osent braver cette interdiction. Certaines médiathèques proposent cependant de "prêter" des jeux à leurs adhérents et quelques Comité d'entreprise proposent aussi cela aux salariés. en dehors de ces deux exceptions, la location de jeux vidéo vit ses derniers jours et il faudra passer par le marché d'occasion pour pouvoir jouer à un prix abordable.

Commentez ou lisez les commentaires sur cette news en cliquant ici

Mots-clés

Commenter 23 commentaires

nico555nico
Envinyatar a écrit:Ben ça ...
N'importe quoi.
Enfin y a pas de petit profit ...


Non ce n'est pas n'importe quoi, c'est a mon avis pour lutter contre les copies illegals...cependant je pense que le tour des films arrivera

BIen sure moi je suis indigne mais .... voila
Signaler Citer
psychose
jonyjack a écrit:en même temps ... louer des jeux ...
je préfère en être le propriétaire :D


ca dépend des jeux moi même j'en loue, et franchement je me vois mal mettre 60 € dans un jeux qui n a aucune responsabilité et qui est trop court et un multi a la ramasse..

genre splinter cell double agent, stuntman ignition...

j ai bien aime les jeux mais voila une fois fini pas d intérêt a le recommencer même si y a des succès a débloquer
Signaler Citer
logansan01
ce ne sera pas totalement preuve "Location illégale de jeux vidéo

Contrairement à certaines informations qui ont circulé ces derniers jours, la Belgian Entertainment Association (BEA) n’a jamais interdit la location de jeux vidéo. En Belgique, comme c’est d’ailleurs le cas dans les autres pays européens, la location de jeux vidéo sans autorisation préalable du producteur est interdite. Avant de louer des jeux vidéo, il faut donc un accord entre le propriétaire des droits sur le jeu vidéo et celui qui souhaite mettre le jeu en location. A l’heure actuelle, les points de location ne disposent pas d’un tel accord et opèrent donc dans l’illégalité.

BEA, qui réunit, entre autres, les producteurs de jeux vidéo et qui agit en défense de leurs droits, n’a fait que constater les atteintes et a informé les points de vente gentiment mais résolument qu’ils étaient tenus de demander et obtenir une autorisation pour pouvoir procéder à la location de jeux vidéo. Afin d’éviter que les producteurs ne doivent faire valoir leurs droits d’une autre manière, BEA a informé les contrevenants qu’ils devaient se mettre en règle pour le 30 novembre au plus tard.

Points de location s’attribuent illégitimement des revenus

Les revenus de la location vont, à l’heure actuelle, entièrement à l’exploitant du point de location, ce qui non seulement est illégal, ce n’est pas équitable non plus. Comme c’est le producteur du jeu qui, tout seul, prend les risques et paie tous les frais de la production d’un nouveau jeu, la logique veut que c’est également lui qui choisit comment et par quel biais le produit sera mis sur le marché. Le même vaut pour les films sur DVD ou les Bluray, où là, en respectant la loi le producteur obtient une rémunération pour la location. Comme c’est le cas pour les films, les investissements pour le développement et la production d’un jeu vidéo, sont énormes (par exemple : les frais de personnel) et ces investissements doivent être récupérés afin de ne pas mettre en cause le développement de nouveaux jeux.

Au détriment du consommateur?

Une belle surprise attend ceux qui pensaient obligatoirement devoir s’adresser à la location afin de tester un jeu. Les producteurs des jeux, eux aussi, offrent la possibilité de se familiariser avec un jeu (avant de l’acheter) et très souvent, c’est même gratuit. Les producteurs développent des versions ‘démo’ gratuites qui permettent de jouer plusieurs niveaux du jeu (on-line ou off-line), ils participent à des foires et événements ou ils offrent des versions gratuites sur leur site web, ce qui, comme c’est gratuit et légal, s’avère très intéressant pour le consommateur.

La défense des droits des producteurs est liée à l’intérêt du gamer. Des versions antérieures des jeux sont vendues à des prix inférieurs ou peuvent être jouées gratuitement en ligne.

Finalement, sachez que la location de jeux reste toutefois possible à condition d’avoir conclu un accord entre le point de location et le producteur du jeu. C’est grâce à la créativité, aux efforts et aux investissements des producteurs de jeux qu’ils sont à même de vous offrir à l’heure actuelle un large éventail de jeux pour toutes les catégories d’âge.

Chaque jeu, album ou film est le résultat d’un énorme nombre d’heures de travail, de créativité et d’efforts de beaucoup de personnes. Elles méritent d’être récompensées pour leur travail et pour la continuation de leur travail afin de pouvoir offrir au consommateur une offre large et diversifiée"

source belgian entairnment association
Signaler Citer