Actualité Android
vignette head android pirate

Le FBI ferme trois stores alternatifs d'applications piratées

par
Source: PC World

Trois markets alternatifs ferment leurs portes pour piratage.

L'écosystème Android a décidé de miser sur la liberté et ainsi laisser ses utilisateurs installer des applications depuis n'importe quelle source. Aussi, si la plupart se contente du Google Play Store, anciennement Android Market, qui offre un contenu officiel et relativement fiable, de nombreux autres stores sont également disponibles. Certains , comme l'Amazon Appstore ou le Samsung Apps, offrent des services plus ou moins identiques tandis que d'autres préfèrent s'orienter vers la publication des softs refusés ailleurs, voire d'applications pirates mises à disposition gratuitement sans le consentement des auteurs.

Des responsables des forces de l'ordre américaines ont indiqué mardi que trois des sites qui rentrent dans la dernière catégorie ont été saisis dans ce qui est décrit comme la première opération contre les marchés d'applications sur téléphones mobiles. La cour fédérale a ainsi fait fermer, par le biais du FBI, applanet.net, appbucket.net et snappzmarket.com. À noter que la loi d'autres pays a également joué un rôle primordial dans l'affaire en fournissant les preuves nécessaires disponibles sur les serveurs hébergés en dehors des États-Unis. Sur le territoire de l'Oncle Sam, ce ne sont pas moins de neuf mandats de perquisition qui ont été exécutés.

Les applications sont devenues une partie de plus en plus essentielle pour l'économie de notre nation et la culture créative, et la division criminelle s'est engagée à travailler avec nos partenaires de l'application de la loi pour protéger leurs créateurs [...] de ceux qui cherchent à les voler.

Lanny A. Breyer, procureur général adjoint de la division criminelle du ministère de la Justice.

Si cela représente un coup dur pour ceux qui s'approvisionnaient régulièrement sur ces alternatives illégales du Google Play Store, cela représente un grand pas en avant pour le système, souvent pointé du doigt pour son incapacité à s'occuper de ce problème de piratage qui pèse sur les développeurs comme l'a montré la récente affaire de Dead Trigger qui est devenu gratuit en raison d'un trop grand nombre de pirates.

fbi-message-applanet-appbucket-snappzmarket

Commenter 3 commentaires

DroidXAce
Entre nous, c'est tout à fait normal ce qu'a fait le FBI pour ces trois sites :
- Ils proposaient des application gratuites alors qu'ils étaient payantes à l'origine.
- J'ai voulu tester ces sites pour faire une news dessus (et prévenir la communauté que cela peut être dangereux) et aucuns ne fonctionner (ou proposer des permissions douteuses).

Donc, pas une grosse perte en sois.
Signaler Citer