Actualité
Facebook Messenger emojis (2)

Facebook Messenger : nouveaux emojis, chiffrement de bout-en-bout et installation obligatoire

par

Facebook renforce son système de messagerie et l'impose dorénavant à tous ses utilisateurs. La pilule n'en sera que plus difficile à avaler...

Lancé le 9 août 2011, Messenger fêtera bientôt ses 5 ans d'existence. Au fil du temps, le service de messagerie de Facebook a grandement évolué, avec de nombreux ajouts, notamment l'intégration d'applications tierces. Autrefois facultatif, Messenger a été imposé à partir de juillet 2015, lorsque les autres applications mobiles du géant américain se sont mises à bloquer l'interface et inviter les utilisateurs à le télécharger. Toutefois, malgré la levée de boucliers face à cette installation forcée, les réfractaires disposaient toujours d'une solution simple et efficace, en passant par un navigateur afin de consulter la version web mobile. Sauf que ce temps semble désormais révolu : Facebook passe à la vitesse supérieure et se veut plus menaçant.

Facebook Messenger message installation forcee

Depuis quelques jours, la page web dite accessible envoie elle aussi les utilisateurs dans les choux. Un tap sur l'icône dédiée affiche un premier avertissement indiquant que bientôt les messages ne seront plus visibles par ce biais puis lors de vos tentatives successives le raccourci redirige systématiquement vers l'installation Messenger via le Play Store. Revenez au navigateur pour accéder à une conversation et rebelote... Zuckerberg est obstiné et veut vraiment vous faire profiter de cette « nouvelle expérience ». Qu'à cela ne tienne, pour l'instant un autre contournement existe : il suffit d'ouvrir un nouvel onglet, sélectionner l'option « voir version ordinateur » dans le menu du navigateur, puis accéder à l'url https://m.facebook.com/messages pour ne pas avoir à subir ces redirections intempestives. Cette solution devrait toujours rester fonctionnelle, à moins que la firme ne trouve un moyen d'empêcher cela.

Facebook Messenger emojis (1)Facebook Messenger emojis

Quant aux nouveautés introduites récemment, les utilisateurs de Messenger pourront désormais profiter d'une pléthore d'émoticônes à toutes les sauces. En effet, pas moins de 1500 emojis seront bientôt disponibles, mais dans le style graphique de Facebook, imposé à toutes les plateformes. Par souci de compatibilité (et d'universalité), si vous envoyez un emoji iOS ou Android celui-ci sera automatiquement affiché dans le bon format. Toujours dans la diversité, ces petites images accueilleront différentes couleurs de peau et mettront également en avant les femmes dans différentes positions et activités pas assez représentées (soin du visage, coiffure, manucure, surfeuse, policière...).

Facebook Messenger emojis (3)Facebook Messenger emojis (4)

Le chiffrement de bout-en-bout (end-to-end encryption, E2EE) serait déployé dans les prochains mois, mais là encore il faudra choisir entre sécurité ou ergonomie. Si cette option est activée, les messages qui transitent par la plateforme ne pourront être lus que par les participants physiques, l'obligeant ainsi à renoncer aux diverses fonctionnalités et optimisations proposées par l'intelligence artificielle au travers des bots (programme F8). Dans ce cas précis, aucune machine – y compris les serveurs Facebook – ne peut accéder à ces données.

Avec ses 10 milliards de messages envoyés par jour et sa quasi omniprésence, Messenger devient peu à peu incontournable dans l'utilisation du réseau social, que l'utilisateur le veuille... ou non.

redacteur vignette correcteur bel57 Bérenger L. (bel57)
Correcteur - Rédacteur
Addict des nouvelles technologies et tout particulièrement intéressé par l'univers mobile. Consommateur d'anime, de jeux vidéo et passionné par le Japon. Photographe et fansubbeur amateur à mes heures perdues.
Me suivre : Twitter bel57 Facebook bel57 Google+ bel57

Commenter 5 commentaires

Avatar de l’utilisateur
draconene
Eh bah pour moi, l'application facebook sera supprimée du téléphone et je ne lirai mes messages que depuis un pc, marre de ces conneries d'applications qui bouffent la batterie et la mémoire pour rien du tout. Le fait d'en imposer l'usage m'incite aussi à la supprimer :evil:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Zek
Je n'utilise pas Facebook et je m'en fou des réseaux sociaux mais un truc coince à la lecture de cette news:

Le chiffrement de bout-en-bout (end-to-end encryption, E2EE) serait déployé dans les prochains mois

Dans ce cas précis, aucune machine – y compris les serveurs Facebook – ne peut accéder à ces données.


Qui de nos jours accorde du crédit à une multinationale américaine dont le code source n'est pas libre et surtout dont le business repose sur les données de ses utilisateurs sur ce genre de question ? :mrgreen:

Bref Facebook va laissé une porte dérobée pour le FBI et la NSA comme ça tout le monde est content, l'utilisateur qui ne sait pas et les agences qui vont poursuivre la surveillance.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Bérenger L.
Chacun l'interprète à sa façon et se questionne sur sa propre vie privée. Il n'y a rien qui « coince », je précise que cela empêche l'interaction avec les bots. Tu peux tenir le même discours pour WhatsApp... :ugeek:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Jaiden
Tant pis pour FB je dirais, j'ai un compte histoire de pouvoir un peu suivre le monde, parce que c'est important. Mais sinon tant pis. J'irais plus sur le téléphone .. J'ai aucune appli inutile je vais pas installer Messenger et ses 3 pages de demande d'accès à mon téléphone ..
Signaler Citer