Actualité PS4
DRM vignette

E3 2013 - PS4 : explications sur les DRM

par
Source: Gamasutra

La fin des Pass Online ? Possibilité de DRM sur la PS4 de la part des éditeurs ?

Depuis l'annonce de Sony concernant la possibilité de revendre ou de prêter ses jeux ou encore concernant l'absence de connexion obligatoire, beaucoup d'informations ont fusé sur la Toile à ce sujet. Jack Tretton, CEO de Sony Computer Entertainment America a été par ailleurs questionné sur le sujet : les éditeurs pourront-ils mettre une protection sur leurs jeux s'ils le veulent ?

Nous créons la plateforme. Nous sommes sûrs que nos jeux first party (NDLR : les jeux édités par Sony) seront sans DRM. Mais nous accueillons les éditeurs et divers modèles de business sur notre plateforme. Il y aura du free-to-play, il y aura tous les modèles économiques possibles dessus. Encore une fois, c'est à eux de décider par rapport à la relation qu'ils souhaitent avoir avec le consommateur... Nous n'allons pas dicter cela.

Comprenez par-là que Sony, en tant que fabricant propose sa console et ne se permettra pas de dicter des règles quant aux politiques adoptées par les éditeurs. Jack éclaircit même la chose en annonçant :

La décision d'inclure ou non des DRM sera dans les mains des éditeurs tiers. C'est une chose que nous ne déciderons pas, ne contrôlerons pas, ne mandaterons pas ou n'implémenterons pas.

Conclusion : ce sera aux éditeurs de se débrouiller et de développer eux-mêmes leurs protections, Sony ne participera pas à la mise en place d'une quelconque restriction. Ceci nuance certes le fait que la PS4 soit complètement dépourvue de DRM, mais ce "défaut" est-il vraiment imputable à Sony ?

Ce n'est pas tout, nos confrères de Gamasutra ont interrogé Scott Rohde, chef du développement des produits software chez Sony Worldwide Studios America à propos des Pass Online :

Nous avons déjà communiqué et dit que nous n'autoriserons pas les pass online. Et le verbe "autoriser" est important. Pour le online, les joueurs paieront déjà le PlayStation Plus, nous ne voulons pas qu'un éditeur quelconque rajoute une charge. [...] Ce que nous voulons dire chez PlayStation c'est que nous avons fait comme la génération précédente. [...] Personnellement, je crois qu'il est dur de penser qu'un éditeur majeur mettra en place des protections sur ses jeux, il serait mal vu non ?

Nous avons donc la confirmation officielle que les pass online disparaîtront sur la PS4. En bref, Sony souhaite rester en bons termes avec tout le monde : les éditeurs, les commerçants et les joueurs. Il ne reste plus qu'à espérer que les éditeurs n'incluront pas de DRM dans leurs jeux sur PS4...

PlayStation 4 PS4 images photos machines 12.06.2013 (8)

Mots-clés

Commenter 33 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Protoman_X
Ils sont prudents chez Sony , il laisse le soin aux éditeurs de jeux de se casser volontairement la gueule avec des mesure tres impopulaires.

Ainsi les joueurs n'achèteront plus de jeux de " Ces " éditeur là , mais garderons confiance dans les produits Sony ( console etc ).

Bien joué
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
MetalRaiden
Idem, c'est bien joué et si un éditeur balance un DRM, bah je n’achèterai pas ses jeux !
De toute façon je sais déjà qu'il n'y en aura pas sur The Witcher 3 (CD Projekt Red :-* ), ça me suffit ! 8)
Signaler Citer
Anonymous
Protoman_X a écrit:Ils sont prudents chez Sony , il laisse le soin aux éditeurs de jeux de se casser volontairement la gueule avec des mesure tres impopulaires.

Ainsi les joueurs n'achèteront plus de jeux de " Ces " éditeur là , mais garderons confiance dans les produits Sony ( console etc ).

Bien joué

Mouais. Je pense que légalement, ils seront tenus de l'indiquer à l'arrière de la boîte s'il y a des DRM. Le truc, c'est que quand on commande sur le net, souvent ils ne montrent que l'avant et ce n'est que quand on aurait le jeu en main qu'on le découvrirait...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Culigan
comme si Sony allait aussi facilement voler les recettes des pass onlines aux éditeurs...
franchement ya un truc qui tourne pas rond dans tout ca, rogner la marge des consommateurs c'est une chose, s'attaquer ensuite à celle des éditeurs ca commence a faire gourmand
Signaler Citer
AxWill
En effet, Sony a réussi à trouver un compromis pour tout le monde il semblerait. Personnellement, je trouve cette politique tout à fait normale, c'est pas au fabricant d'imposer quoi que ce soit aux joueurs. Si les éditeurs ont envie d'interdire la revente ils se débrouillent et implémentent leurs systèmes dans le jeu, sans toucher à la console.
Ca reste propre et tout le monde est content :) GG Sony. Attention néanmoins à ne pas crier victoire trop vite, d'ici la fin de l'année les choses peuvent changer ;)
Affaire à suivre donc, pour l'instant je suis satisfait.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
laoris
Steve301187 a écrit:et ce n'est que quand on aurait le jeu en main qu'on le découvrirait...



Euh... Je pense que si tu lis les futur teste de PS4Gen ils en parleront a chaque fois qu'un jeu en sera pourvu ;)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Ghrifter
Qu'un petit éditeur qui débute ou un indé utilise les DRM, ça peut paraître logique même si l'occaz ou le prêt des jeux peut permettre à des gens de tester des jeux qu'ils n'auraient pas forcément acheté et de les faire connaître autour d'eux. Mais que des gros éditeurs qui brassent des millions de $ le fassent pour essayer d'en avoir toujours plus, je trouve ça vraiment petit.
Je dis bravo à Sony de ne pas soutenir les DRM, et que si les éditeurs veulent s'attirer les foudres des joueurs qu'ils essaient (je suis sûr qu'il y aura au moins un qui essaiera ou lancera une rumeur pour voir si les joueurs réagissent).
Sur la next-gen Sony est du côté des joueurs et Microsoft du côté des éditeurs. Ce que Microsoft a tendance à oublier et certains éditeurs aussi, c'est que ce sont les joueurs qui les font vivre et pas l'inverse.
On voit que Sony a su tirer les leçons de leurs erreurs passés.
Signaler Citer