Actualité PSVita
Soul Sacrifice logo vignette 24.05.2012

PREVIEW - Soul Sacrifice : nos premières impressions

par

Un jeu pétri de promesses et ambitieux

Depuis quelques semaines, nous savons qu’un certain Soul Sacrifice va bientôt faire son apparition en exclusivité sur PSVita. Supervisé par Keiji Inafune, il demeure encore bien mystérieux à l’heure actuelle, tout en intriguant de part son ambition. De toute évidence, il s’agira d’incarner un adepte de la magie et de combattre plusieurs monstres pour avancer. Dans quel but ? Une courte démo et quelques explications d’un producteur nous ont permis d'avoir quelques éléments de réponses.

Dans Soul Sacrifice, nous porterons donc le costume d’un jeune sorcier emprisonné pour servir de sacrifice humain dans un rituel démoniaque. Fort heureusement pour lui, un mystérieux livre vivant va rapidement faire son apparition pour l’aider à se sortir de sa situation tragique. Il constitue l’interface du jeu et nous offre la possibilité de vivre les aventures d'anciens magiciens, histoire de gagner en puissance et d’avoir une chance de s’échapper. Vous l’aurez compris, la narration est très, très poussée et la notion d'équilibre de la nature guidera le joueur tout au long de Soul Sacrifice.

Soul Sacrifice 08.06

Sinon, le gameplay est assez simple : le héros dispose d’une ribambelle de sorts, à choisir en fonction de l’ennemi qui nous fait face, en sachant que plusieurs de ces capacités sont assignables à des touches (six en tout, en switchant avec L et R). Une fois la bestiole vaincue, nous avons le choix entre sauver son âme (le Bien) ou l’absorber pour devenir plus fort (le Mal). Vu comme ça, cela apparaît assez manichéen. En fait, ce n’est pas tout à fait le cas et il conviendra d’agir avec pragmatisme pour voir le bout de l’aventure. En effet, si vous décidez d’ingurgiter de manière trop répétée, vous finirez corrompu, jusqu’à devenir une vile créature.

Plutôt chatoyant d’un point de vue graphique, Soul Sacrifice se prend relativement bien en main, même s’il y a plusieurs choses à gérer simultanément et que le soft peut apparaître brouillon de prime abord. Le principe a beau être explicite, il y a suffisamment de combinaisons différentes de sortilèges pour assurer une certaine richesse au sein du gameplay. Toutefois, il faudra voir si ce titre made in Inafume tient en haleine sur la longueur. Le pitch fera tout pour.

Soul Sacrifice 08.06 (9)

Commenter 16 commentaires

Avatar de l’utilisateur
insow
Ah donc le jeu va se jouer à coup de combats dans des arènes seulement ? :/
Je fantasmais un peu sur un openworld où les histoires des magiciens seraient à plusieurs époques, donc le monde changerait un peu quand on change d'histoire (un peu à la manière de Zelda : the ocarina of time, quand link devient grand^^).
J'ai peut-être rêvé, mais du coup quand on parle d'arènes je suis vachement déçu lol

Sinon sur le fond le jeu a l'air très sympa !
Signaler Citer
Leb2dud2
Sausesoja a écrit:Donc c'est bien un Monster Hunter like...ce qui signifierait peut être qu'ils y'en a pas en chantier pour la VITA.

Qu'est ce qu'ils leur en empêchent dans sortir un plus tard ? :grin
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
dodogeek
Un MH like :kiss :kiss
Insow quand il veut dire arène ces genre la taille des différent endroit de la carte, parce que dans MH tu te bats en arène(les arène étant des zone de la carte a part en mode coop) non fermée mais dans d'autre MH like comme God eater on évolue sur une seul zone mais assez grande.

Tandit que dans lord of arcana c'est une arène fermé lors des combat représenter par un cercle dans la zone et pour finir ragnarok odyssey ces des zone ou les sortie ce ferme quand il y a des ennemi.

Donc il veut savoir ces quel type de progression sur la carte MH, GE, LoA ou RO :tongue
Et aussi si les zone on une taille très restreinte a la LoA et RO, espacée a la GE ou MH.
MH étant le mieux :tongue
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Schadows
Perso, les zones de Gods Eater étaient vraiment trop petite, et c'était notamment accentué par le fait qu'elle étaient peu nombreuse au final ce qui fait qu'on les connaissait par cœur très vite.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Sausesoja
Schadows a écrit:Vu qu'il ne s'agit ni du studio ni de l'éditeur se chargeant de Monster Hunter, il a encore toutes ses chances je pense. Mais visiblement pas pour tout de suite

Mea culpa, c'était un point d’interrogation qu'il devait y'avoir a la fin de ma phrase.

Et je plussoie, s'il y'a un MH like, par sony qui plus est, c'est qu'ils doivent quand même avoir quelques infos vis à vis d'un vrai MH.

PS pour juste en haut:
GE manquait surtout de contenu, quelques monstres, 4 types d'armes (y'a que la conso et la fréquence de tir qui change entre les guns, les balles étant customisables a souhait) et bien évidement un manque d'arènes qui laisse une impression de tourner en boucle très rapidement, d'autant plus que l’interaction avec le décors était au minimum syndical.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Schadows
Le bestiaire était en effet sympa mais trop limité (une dizaine de monstre a tout cassé qui se retrouvait ensuite customizé avec plus ou moins de réussite (les boss offert en DLC était de toute beauté mais restait des upgrade des bêtes du jeu).

Par contre pour les guns, j'ai trouvé ça normal à partir du moment ou ce sont les balles qui sont customizable. Du coup, tu plus ou moins obligé de prendre un gun qui va avec les balles que tu souhaite utilisé (difficile quand tu créé des balles de folie qui combine balle, laser et explosif) sous peine de sur-consommé ta jauge et de devoir vite repasser à l'épée (qu n'avait également que 3 variantes : rapide/perçante, normal/tranchante, lente/écrasante, le tout avec des combo/special plus ou moins long).
Signaler Citer