Actualité
Dragon\'s Crown 21.07.2013 (14)

Dragon's Crown : explosion des ventes et augmentation du prix

par

Ou comment bien exploiter le porte-monnaie des joueurs avec un jeu populaire.

Au Japon, lorsqu'une production s’apprête à arriver dans les boutiques, l’éditeur annonce un prix de base de mise en rayon. Généralement, dans n'importe quel magasin, les jeux sont vendus à « moindre coût » pour convaincre le client de l'achat. C'est pourquoi il est possible de trouver le titre de ses rêves à des tarifs différents selon les enseignes.

Pour en revenir à nos moutons, Dragon's Crown était vendu dans les alentours de 6 980 yens (53 euros) lors de sa sortie sur le territoire, que ce soit sur PlayStation 3 ou PlayStation Vita. Suite à un succès et à un écoulement phénoménaux, certaines boutiques ont pris la décision d'augmenter les barèmes. En effet, ce petit monstre est désormais affiché au prix de 8 200 yens (63 euros), voire 8 500 yens (65 euros) pour l’édition de poche, selon les endroits possédant encore quelques réserves. Scandalisés, des joueurs ont pris la décision de boycotter le titre d'Atlus. D'autres, ne pouvant résister à l'appel de jouer, ont trouvé une solution toute simple : passer par le dématérialisé (NDLR : vendu à 6 980 yens (53 euros) sur le PlayStation Store).

L'Occident accueillera-t-il ce jeu comme il se doit ? Quoi qu'il en soit, carton plein pour Dragon's Crown, qui a su conquérir les amoureux d'Action-RPG au Pays du Soleil Levant. N'oubliez pas que celui-ci sera disponible en août en Amérique du Nord et un peu plus tard en Europe. Pour finir, nous vous donnons rendez-vous ce jeudi pour plus de détails sur les ventes nippones.

Exemple avec Amazon.jp
Dragon's Crown Amazon jp 29.07.2013 (2)Dragon's Crown Amazon jp 29.07.2013 (1)

Commenter 14 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Martial Duchemin
Le prix de vente conseillé par Atlus est de 8 190 yens à la base, donc c'est les boutiques qui s'amusent à augmenter les tarifs au vu de la popularité de Dragon's Crown.

Dans n'importe quels boutiques, le titre était vendu au prix de 6 980 yens lors de son lancement. Au Japon, cela marche comme ça, les magasin ne suggèrent jamais un jeu au tarif conseillé par l’éditeur. Voir raisons dans l'article...

Forcement, quand un hit est affiché à 6 980 yens pendant plusieurs jours, et que ce dernier passe à 8 200 yens, ça bouscule les mœurs, coutumes et cela ne plait pas forcement aux joueurs. Ce n'est pas qu'Amazon qui s'amusent à jouer les "montagnes russes", mais aussi d'autres enseignes que j'ai pu voir.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
OroChiMaRu33
C'est choquant ou pas.
Cela reste un produit comme un autre, le marché est fait de cette façon.

Dites vous que j'ai vu des jeux d'occasion (sur ps3gen) se vendre au delà du prix neuf dans d'autres boutiques / GMS.
Sur leboncoin.fr c'est tous les jours ...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Trallor
OroChiMaRu33 a écrit:C'est choquant ou pas.
Cela reste un produit comme un autre, le marché est fait de cette façon.

Dites vous que j'ai vu des jeux d'occasion (sur ps3gen) se vendre au delà du prix neuf dans d'autres boutiques / GMS.
Sur leboncoin.fr c'est tous les jours ...


Oui, mais le bon coin c'est du particulier, si ta envie de vendre ton jeu 800€ tu peut, après si tu veut le vendre vaut mieux le mettre a moins chère. ^^

La c'est amazone (ou les revendeur d'ailleurs) qui gonfle les prix c'est autre chose la.

Il m'attire, mais pas a 50€ le jeu...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
OroChiMaRu33
Je voulais juste dire que c'est la rencontre entre l'acheteur et le vendeur qui fait le prix de vente.
Regarde les locations saisonnières, mon appartement à Hourtin me rapporte plus en 3 mois que le reste de l'année.

J'ai toujours trouvé ça marrant, parce que je suis un particulier j'ai le droit de faire ce qui est interdit à un professionnel.
Je vais continuer à prendre mon exemple personnel, VRP passé devant un juge du tribunal de commerce pour avoir vendu à une personne physique (moins de 50 ans) un produit avec 3% de marge de plus que la moyenne de la société pour laquelle je travaillé (il est vrai que la répression des fraudes était sur le dos de cette boîte).
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Naosuke
Rien de très choquant en soit.

On ne peut en vouloir à des boutiques que de jouer, sur les tarifs des produits qu'ils proposent. Surtout si ces boutiques sont indépendantes.
C'est la juste loi de l'offre et de la demande.

Concernant Amazon, ils ont plus tendance à baisser leur prix de revente, sachant qu'ils indiquent dès le départ, un tarif élevé en préco.
Toujours sur la plateforme marchande en ligne la plus connue au monde, l'on peut aisément remarquer que si les prix augmentent, c'est simplement dû au fait que ce sont des (re)vendeurs particuliers qui s'en mêlent.

Dans le sens contraire, plusieurs revendeurs n'ont pas attendu Nintendo pour baisser le prix des Wii U dans leurs enseignes...
Signaler Citer