Actualité
Limbo Head 29 06 2011 01

Le créateur de Limbo est pour la dématérialisation des jeux

par
Source: Eurogamer

À en croire le patron de Playdead, studio développeur de Limbo, les disques disparaîtront mais ce n'est pas pour tout de suite.

Ce sujet fait de plus en plus débat, il est même devenu tabou pour certains d’entre nous. La dématérialisation : avantageuse pour les éditeurs, développeurs et pour les joueurs non-puristes, seuls les commerçants, les puristes et méfiants des plateformes internet ont un manque à gagner.

Alors pour relancer le débat, quoi de mieux que le patron d’un studio qui a fait sa fortune avec un jeu dématérialisé : Limbo ? Ce dernier donne son point de vue en qualifiant la vente matérielle de jeu vidéo – et par conséquent les disques – de désuète. Il affirme au micro d’Eurogamer:

« Le mode de vente matérielle a toujours été et est toujours défaillant, du point de vue des développeurs. Distribuer des disques dans un grand camion à travers le monde est vraiment inefficace. Je n’arrive pas à comprendre comment une personne peut gagner de l’argent en procédant de cette façon. Conduire un camion jusqu’au Japon juste pour délivrer aux gens ce qu’ils peuvent obtenir depuis le net ? Heureusement que les nouvelles consoles adopteront encore plus l’espace de téléchargement. »

Sur ce point, nous pouvons donner raison à Dino Patti. D'une part, une diminution des coûts de transport permet aux développeurs/éditeurs de les investir d’une autre manière et donc améliorer certains points intrinsèques du jeu. En outre, le joueur peut obtenir son jeu depuis son canapé, ce qui ne plaît pas vraiment aux personnes souhaitant avoir une ludothèque visible sur une étagère. D'une autre part, les piratages du net sont nombreux. La « psychose » des piratages de comptes bancaires en touche plus d’un, notamment avec les cyber-attaques envers Sony qui a chamboulé le Playstation Network il y a quelques mois déjà.

Toutefois, le patron de Playdead prévoit encore de l’avenir aux disques, tout en certifiant qu'à terme, il y aura un monopole des plateformes de téléchargement. Il justifie sa position par son expérience personnelle. Ainsi, Dino Patti privilégie Steam au disque, car il ne voit pas l’intérêt d’avoir une console si le jeu nécessite une installation. Selon lui, autant installer le jeu directement via une plateforme de téléchargement… À moins que les installations ne disparaissent.

Pour conclure, cette prise de position ne fait que relancer le débat, mais Dino Patti apporte des arguments convaincants et sa vision du futur n’est peut-être pas erronée. Maintenant que nous savons qu’il est un vrai partisan de la dématérialisation, la rumeur selon laquelle le prochain jeu de Playdead sera proposé en online gagne en crédibilité. Comment voyez-vous l’avenir du jeu vidéo : dématérialisation complète ou partielle ?

limbo limbo-no-pc

Commenter 20 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Arquion
la dematerialisation d'un jeu devrait avoir lieu sous certaines condition.

tel que pour moi déja ne pas etre tres lourd niveau poid.
je vois mal un jeu de 40go en dematerialisation. enfin bon...
Signaler Citer
mk_kev
Vous savez tous aussi bien que moi que les économies réalisées sur la galette ne seront pas réinvesties mais directement ajoutées aux bénéfices du compte de résultat. Faudrait pas qu'il nous prenne pour des idiots non plus.

C'est comme EA qui ne fait plus de manuel avec les jeux, soit disant pour le développement durable. Mais biensur!
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
LeStef
Je pense qu'en l'état actuel des technologies et des mentalités, le support physique a un bel avenir devant lui.

Comme mon voisin du dessus, imaginons un uncharted 3 disponible uniquement en téléchargement... Je plains les bandes passantes des serveurs et des joueurs qui attendront des heures/jours que leur jeu soit enfin téléchargé, surtout les premiers jours.

Et puis dans l'esprit des jeux, un jeu sans support physique, c'est un jeu qui a moins de valeur soit parce qu'il est moins "important" (Limbo par exemple) ou alors plus vieux.

Enfin le dernier point, c'est que ton jeu téléchargé, ben tu le gardes à vie! Pas d'occaz!!!! Et ça aussi ça pèse son poinds!
Signaler Citer
joejoe
Ça sent la news à débat tiens.

Quoi qu'il en soit, je ne vois pas pourquoi vous considérez que les "puristes" sont ceux qui préfèrent le jeu sur support physique au support informatique.

J'ai pas mal acheté de jeux PSN, mais globalement, j'y vois quand même de sacrés désavantages: il est impossible de les revendre. Au delà de ma petite personne, c'est surtout sur la pérennité de son maintien que cela m'inquiète le plus: Jusqu'ici, un jeu téléchargé, si on l'efface de sa console, on peut le retélécharger. Est-ce que les jeux actuels resteront disponibles dans cinq, voire dix ans? Pas sûr.
Du coup, l'achat dématérialisé doit vraiment être vu non pas comme un achat de bien, mais comme un octroi de licence d'exploitation:
On nous donne le droit, moyennant quelques deniers, d'utiliser un logiciel jusqu'à ce qu'un jour, on ne puisse plus y accéder, quand bien même on possède un matériel encore en état de marche. Au moins, avec le support matériel (et pas mal de soin) on peut se rassurer en se disant que tant qu'on a la galette, on pourra jouer au jeu.


Cependant, dans l'idée de sortir des jeux à bas prix, le dématérialisé limite les intermédiaires, et permet aussi d'envisager des ventes moins importantes avant retour sur investissement. Du coup, que les deux coexistent encore pas mal de temps ne me semble pas incohérent.

Et puis, il y a la psvita: j'avais cru comprendre que sur chaque cartouche de jeu, il est prévu de la place en mémoire inscriptible pour les mises à jour, histoire d'éviter de prendre trop de place dans la mémoire de la console.
Finalement, on arrive à une solution hybride: Du matérialisé certes, mais évolutif via des mises à jours à distance... Si seulement ils pouvaient faire ça sur les jeux annuels tels que FIFA ou PES :D (troll inside)
Signaler Citer
makrim
Le support physique a encore de l'avenir ne serait-ce que parce que pas mal de gens sont encore attachés à l'objet que ce soit pour une collector ou une édition simple.

Le support physique rend aussi un peu plus indépendant de l'éditeur puisque mon vieux jeu de la génération précédente si ma console est rétrocompatible je pourrai y jouer . Dans le cas du dématérialisé je devrai juste brûler un cierge pour qu'il sorte en dématérialisé sur la nouvelle plateforme. Ho joie je repasserai en plus à la caisse. C'est tout aussi vrai sur PC d'ailleurs sauf que là on sait que, à quelques bidouilles prêt, ca sera toujours rétrocompatible.

C'est bien pratique le dématérialisé mais pour des "petits" jeux, les trucs auxquels on ne rejouera pas sinon franchement pour des gros titres je ne suis pas prêt de lâcher mes boites.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Tsukasael
Le jour où tout deviendra materialisé, je ne consommerai plus rien, j'arreterai tout simplement. Pas du tout mon truc d'acheter du virtuel, je veux un produit physique et me dire "voilà ce que j'ai en ma possession" un bel objet ornant mon étagere.
Signaler Citer
elbarto1992
mk_kev a écrit:Vous savez tous aussi bien que moi que les économies réalisées sur la galette ne seront pas réinvesties mais directement ajoutées aux bénéfices du compte de résultat. Faudrait pas qu'il nous prenne pour des idiots non plus.

C'est comme EA qui ne fait plus de manuel avec les jeux, soit disant pour le développement durable. Mais bien sur!


Exact mais on peut toujours rêver!

Après oui, c'est un débat récurrent qui ne trouvera aucune solution. Il y aura toujours les gens préférant les galettes (dont je fais parti). Je les qualifie de puristes mais on peut aussi dire "conservateurs". Enfin je ne voyais pas vraiment de nom exact à part, bien sûr, "les personnes préférant les disques au dématérialisé". Quoique, j'aurai pu mettre les "pro-disques". Mais pour moi, "puristes" sonne bien dans ce contexte étant donné que je parle des gamers ne prenant aucun jeu sur le PSN/Xbox live/... Et c'est bien dommage au vu de certaines perles du PSN! C'est une histoire de préférence.

Attention, je ne voulais pas associer le terme "puriste" au geek -ou nolife- qui en est à réfuter l'existence de bons jeux dématérialisés, qui sont pour lui à la limite du blasphème (eh oui toujours la surenchère mais c'est bien pour vous faire comprendre que ce n'était pas l'image que je voulais donner)

En tout cas merci de l'activité que vous mettez dans mes articles, aussi peu nombreux soit-ils!
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Tsukasael
C'est sur que là faut pas non plus tout denigrer. Je suis totalement contre le dematerialisé mais je prend quand même des petits jeux comme trine, limbo, stacking et autres. Mais quand je vois a coté de ça BGE qui sort pas en boite, idem les resident evil HD dernierement et bien là c'est sans moi. Et ya aussi Infamous festivalof blood là cette semaine, pour une extension et en plus independante au jeu, ils auraient pu faire un effort.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
sebbb02
Ainsi, Dino Patti privilégie Steam au disque, car il ne voit pas l’intérêt d’avoir une console si le jeu nécessite une installation. Selon lui, autant installer le jeu directement via une plateforme de téléchargement… À moins que les installations ne disparaissent.


Franchement je ne vois pas quelle est le problème d'installer avec un CD, surtout que si le jeu dématérialisé à aussi une installation :o WAAAA :o la taille du disque dur qu'il faut pour avoir pour à la fois avoir le jeu et les installation, si on est un gros gamer on ne pourra pas conserver ses jeux lontemps par manque de place. :'( :'(
Signaler Citer