Actualité
Def Jam Rapstar head

Def Jam Rapstar : les développeurs déchantent

par
Source: VG247

C'est rappé pour 4MM.

C'est une bataille qui durait depuis plusieurs mois. EMI, major du disque, poursuivait les développeurs de chez 4MM quant à la détention de droits sur 54 morceaux dont certains de Kanye West, DMX ou encore de Lil Wayne. La maison de disque réclamait des royalties sur les ventes de Def Jam Rapstar.

La justice américaine a donné raison à EMI qui réclame 8 millions de dollars de la part du studio. Seulement, 4MM n'a pas les moyens et a été forcé de déposer le bilan. Jamie King, fondateur du studio, fait part de son  chagrin : " Nous n'avons plus aucun financement, nous devons tout résoudre avec le jeu".

Même si le rap affiche parfois son côté bling-bling, il n'en est rien pour 4MM. Def Jam Rapstar faisait revivre les rappeurs les plus renommés de l'histoire de la musique, désormais, c'est le silence complet.

Def-Jam-Rapstar_1

Commenter 5 commentaires

Aizen-Sama
Aaahh Fric out !
Le Fric, c'est (pas toujours) chic !

Pfff dès qu'on peut ramasser le butin on s'en prive pas, même s'il faut forcer... Mais bon c'est tout à fait US ça, hein Obama (cf. évasions fiscales américaines en Suisse...) ?! :-X
Signaler Citer
Monkey_D_Luffy
Sérieux je m'en fout de ce jeu , je veux un Def Jam Fight For NY sur PS3.

En gros la suite de Def Jam Icon sur PS3 , Def Jam Fight For NY est pour moi un des meilleurs jeu sur PS2. Si on a jamais joué a ce jeu et a San Andreas sur PS2 et ben on a raté quelque chose.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
GregM
Le jours ou le rap sera en silence radio est pas pour demain. Et de mon point de vu c'est bien dommage. Car si on fait le compte du bien et du mal que peux engendrer ce genre musicale via ses textes, on ce rapproche plus du désastre télévisuel actuelle et même politique, qu'autre chose. Car oui le rap ne fait que dénoncer, et dénoncer sans proposer, c'est comme détruire sans reconstruire. J'eu aimé le rap, mais ct il y a bien longtemps, depuis, leurs paroles, j'ai appris a en comprendre certaine conséquence.

Le rap c'est du pure libéralisme capitaliste. Et j'ai horreur de ça.

Perso j'écoute de la musique, et moins il y a de parole, mieux je porte.

Le rap c'est comment faire croire que l'on est un rebelle alors que l'on est 100% dans ce que l'on veut que l'on soit. Etre rebelle c'est faire l'inverse de ce que l'on veux que tu faces.

Bien entendu il y a des bons rappeurs, des bons textes, mais que c'est rare. Il ne suffit pas de dire des vérités ou pseudo vérités de surface et de les mettre en musique pour que ça soit de la clairvoyance.

Le rap manipule plus qu'il libère l'esprit.

Pas obligé d'être d'accord avec ça, mais moi qui est vu le rap émerger, j'ai bien vu ce qu'il a engendré. Et c'est pas beau à voir.

ps : attention je le rend pas coupable de tout, loin de là, il a été avant tout manipulé, mais il a sa part de responsabilité par son manque de responsabilité justement. Peut être un jour certain comprendront ce que j'ai voulu exprimer.

ps² : quand j'étais ado, je considéré la techno comme une musique jetable, on prend un morceau, on l'écoute a fond et on passe à autre chose. Les textes du rap de l'époque ne donnais pas dut tout cette impression, mais aujourd'hui le rap est aussi devenu une musique jetable. La différence c'est que la techno c'est toujours vu comme ça et en est même fier, alors que le rap pas du tout avec son pseudo sérieux au combien égoïste dans la grande majorité des cas.

Bref il n'"y a vraiment pas de quoi pleurer car l'argent que EMI va récup ira aussi dans les poches des rappeurs concernés. D’ailleurs les avocats de ces derniers ne doivent pas être très loin des discussions.
Signaler Citer
Diablo17
GregM a écrit:Le jours ou le rap sera en silence radio est pas pour demain. Et de mon point de vu c'est bien dommage. Car si on fait le compte du bien et du mal que peux engendrer ce genre musicale via ses textes, on ce rapproche plus du désastre télévisuel actuelle et même politique, qu'autre chose. Car oui le rap ne fait que dénoncer, et dénoncer sans proposer, c'est comme détruire sans reconstruire. J'eu aimé le rap, mais ct il y a bien longtemps, depuis, leurs paroles, j'ai appris a en comprendre certaine conséquence.

Le rap c'est du pure libéralisme capitaliste. Et j'ai horreur de ça.

Perso j'écoute de la musique, et moins il y a de parole, mieux je porte.

Le rap c'est comment faire croire que l'on est un rebelle alors que l'on est 100% dans ce que l'on veut que l'on soit. Etre rebelle c'est faire l'inverse de ce que l'on veux que tu faces.

Bien entendu il y a des bons rappeurs, des bons textes, mais que c'est rare. Il ne suffit pas de dire des vérités ou pseudo vérités de surface et de les mettre en musique pour que ça soit de la clairvoyance.

Le rap manipule plus qu'il libère l'esprit.

Pas obligé d'être d'accord avec ça, mais moi qui est vu le rap émerger, j'ai bien vu ce qu'il a engendré. Et c'est pas beau à voir.

ps : attention je le rend pas coupable de tout, loin de là, il a été avant tout manipulé, mais il a sa part de responsabilité par son manque de responsabilité justement. Peut être un jour certain comprendront ce que j'ai voulu exprimer.

ps² : quand j'étais ado, je considéré la techno comme une musique jetable, on prend un morceau, on l'écoute a fond et on passe à autre chose. Les textes du rap de l'époque ne donnais pas dut tout cette impression, mais aujourd'hui le rap est aussi devenu une musique jetable. La différence c'est que la techno c'est toujours vu comme ça et en est même fier, alors que le rap pas du tout avec son pseudo sérieux au combien égoïste dans la grande majorité des cas.

Bref il n'"y a vraiment pas de quoi pleurer car l'argent que EMI va récup ira aussi dans les poches des rappeurs concernés. D’ailleurs les avocats de ces derniers ne doivent pas être très loin des discussions.


Oui ou sinon on aime le rap par ce que ça rend bien :) Et ptet' que textes on s'en fou
Signaler Citer