Actualité iPhone / iPad
apple

Le contrat de licence du SDK : Apple lie les développeurs

par

Un nouveau scandale made in Cupertino : encore une fois, ce sont les développeurs qui trinquent.

News rédigée par Astrolabe et corrigée par Goose


Pendant que le gros des développeurs iPhone se dépêchait de signer le contrat d'utilisation du nouveau SDK, une nouvelle analyse légale a été effectuée sur le document en question.

La fondation américaine EFF (Electronic Frontier Fundation) a donc demandé à la NASA un exemplaire de son contrat de licence de développeur iPhone.





Après analyse de ce contrat (qui lie les développeurs utilisant le SDK à Apple), plusieurs articles ont fait sonner l'alerte chez la fondation :


- Section 10.4 : “Il est interdit aux développeurs, ainsi qu'aux agences gouvernementales telles que la NASA, d'émettre des constatations publiques à propos des termes du présent contrat". Il faut savoir que la section 10.1 précisait que les termes "ne sont pas confidentiels, mais qu'il est tout de même strictement interdit aux développeurs de parler de ceux-ci en public."


- Section 7.2 : Celle-ci indique qu'une application développée à l'aide du SDK Apple ne peut être vendue que sur l'AppStore, sans quoi elle sera rejetée de manière automatique.
(Une clause destinée à limiter le développement sur les appareils jailbreakés.)


- Section 3.2(e) : Celle-ci prévient qu'il est interdit à tous les développeurs, de "bricoler" les OS et les appareils Apple ou d'encourager les autres à le faire. Ceci concerne tous les appareils, et non uniquement l'iPhone.
(Le jailbreak est visé ici.)


- Section 8 : "Apple peut à tout moment révoquer le certificat virtuel de toute application".


- Section 14 : "En aucun cas la responsabilité d'Apple, vis-à-vis des dommages causés à un développeur, ne peut excéder 50$.
(Il est dit que s'ils vous causent du tort, "Le contrat tentera de ne vous dédommager qu'à hauteur du prix d'un dîner sympa pour une personne à Cupertino".)


Microsoft a toujours traîné, comme un fil à la patte, la réputation d'être tyrannique.

Certains voient déjà dans ce contrat la preuve qu'Apple ne peut donner aucune leçon en la matière.

Car il ne faut pas oublier qu'à présent, des développeurs vivent uniquement du fruit de leur travail sur iPhone...




Source : maclife.com
Mots-clés

Commenter 16 commentaires

Dracotheboss
J'adore l'image ^^.
Pas mal de dev risque de quitter le navire avec des closes d'utilisation aussi restrictive :( c'est c** !
Par contre comment apple pourra t'il faire appliquer le 7.2 ?!?

Dracotheboss, la politique commercial d'Apple est tyranique !
Signaler Citer
d3v1lm33
Moi qui est toujours été faché avec Apple, je ne sais pas comment définir ce contrat qui est très dur pour les developpeurs... Si, je sais, ça s'appelle la politique Apple et c'est pourquoi je n'acheterais jamais de Mac..
Vous vous demandez pourquoi je suis la alors? Et bien, Ipod touch 2G + jailbreak, jtrouve que ça vaut encore le coup... Mais vu la tournure que prenne les choses, et sur l'AppStore et sur le Cydia Store (On a notre beau joujou cracké et tout est payant sur Cydia, youpi !), je ne sais plus trop...
Signaler Citer
cyril919
C'est vrai que là c'est un peu dur comme contrat.
Je crois qu'ils profitent du fait que certains développeurs ne vivent que grâce à l'appstore.

Sinon, j'adore l'image, surtout le "he'll make you an offer" -> Hell make you an offer :D
Signaler Citer
shen57
big_ben a écrit:- Section 7.2 : Celle-ci indique qu'une application développée à l'aide du SDK Apple ne peut être vendue que sur l'AppStore, sans quoi elle sera rejetée de manière automatique.
(Une clause destinée à limiter le développement sur les appareils jailbreakés.)

Si on veut pousser plus loin cette article, il est interdit de vendre une application faite avec le SDK sur autre chose que l'AppStore. Donc interdit de faire un portage, s'il est possible de le faire avec ce SDK pour un autre OS. Style WP7 ou Android, ou encore Maemo. Du moins, un portage reste difficile. Mais un tel article laisse à penser que le principe d'une application développé doit être vendu que sur l'AppStore n'est pas loin, et si ça arrive, la bon nombre de développeur abandonnerons Apple.
Signaler Citer