Actualité PS3
E3 2012 Head 01062012 01

E3 2012 - Compte-rendu des conférences

par

Trois marques, trois éditeurs pour trois conférences radicalement différentes, mais bourrées de jeux époustouflants.

E3-2012-Image-01062012-01

Comme chaque année, à cause d'une $@#~*% de blague appelée le "décalage horaire", la rédaction de PS3Gen s'était mobilisée pour vous faire vivre en direct, et donc en pleine nuit, les trois conférences qui concernaient le plus notre chère et tendre PlayStation 3 (nous nous voyons mal vous retranscrire les conférences de Nintendo et Microsoft).

Conférence Electronic Arts

Éditeur américain par excellence, EA fut celui qui ouvrit la soirée. Au menu de cette conférence d'apparence très sérieuse, le label EA Sports occupa une bonne partie de l'heure et demie de présentation avec les nouveaux Madden NFL, FIFA et UFC cuvée 2012/2013. Mais avant cela, Electronic Arts avait scotché l'assistance au fond de son fauteuil en présentant une bonne grosse séquence de gameplay de Dead Space 3, le dernier survival-horror de Visceral Games, durant laquelle nous avons pu découvrir un mode coop qui promet déjà de belles tranches de rigolade, mais aussi de belles gouttes de sueur froide. Autre studio proche de l'éditeur : Criterion Games est venu présenter son nouveau remake d'un ancien épisode de la franchise NFS qui sera passé à la moulinette Burnoutesque au même titre que l'épisode Hot Pursuit. Need For Speed: Most Wanted fut donc officialisé au travers d'une bande-annonce, mais aussi, et surtout, au travers d'une séquence de gameplay qui mit l'emphase sur l'open world, les tracés indéfinis et les virées urbaines avec les flics collés au parechoc arrière. Enfin, Electronic Arts entama son chapitre FPS en présentant plus concrètement son Battlefield 3 Premium qui n'est, ni plus, ni moins, qu'un season pass au même titre que ce que nous connaissons déjà chez Rockstar ou plutôt chez Activision avec le fameux CoD Elite et bifurqua rapidement vers les deux autres gros jeux de tir de l'éditeur : Medal of Honor et Crysis. Medal of Honor: Warfighter se dévoila au travers d'une bande-annonce bien pêchue ainsi que via une démonstration en direct, pad en mains, mais le pauvre shooter réaliste fut totalement éclipsé par le monstrueux Crysis 3 qui imposa ses nouveaux standards graphiques ainsi que sa mise en scène dotée d'une action sans interruption.

Au final, Electronic Arts n'aura pas franchement étonné, mais l'entreprise est restée fidèle à elle-même : une présentation sobre et professionnelle d'un catalogue de jeux dont la qualité ne fait aucun doute, même si aucune surprise n'était de mise.

Dead Space 3 images screenshots 001need_for_speed_most_wanted_screenshots_05062012_002Crysis 3 screen 6 - Prophet on the hunt with his bow

Conférence Ubisoft

Hormis la conférence de Sony Computer Entertainment qui ne traitait que des jeux et produits de la marque pour des raisons évidentes, Ubisoft dédia une énorme partie de sa conférence à une console et une marque en particulier : la Wii U de Nintendo. Visiblement enthousiasmé par la future bécane de Big N, l'éditeur français n'a pas lésiné sur les moyens pour promouvoir ses futurs titres orientés Wii U. Du coup, la conférence fut assez maigre en contenu pour nous autres adeptes du monolithe noir de Sony, mais, heureusement, Ubisoft étant un éditeur très souvent orienté multiplateformes, nous avons pu entrevoir certains jeux nous concernant. Ainsi, Far Cry 3 et Assassin's Creed III se partagèrent le trône de la conférence avec de nombreuses minutes de présentations, autant ingame qu'au travers de cinématiques, qui nous permirent d'apprécier l'ambiance psychédélique et tribale du premier ainsi que l'atmosphère sauvage et animale du second. Petite virée du coté de chez Tom Clancy avec une bande-annonce du prochain Splinter Cell: Blacklist qui n'a pas été gratifié d'une séquence de gameplay et qui semble avoir glissé vers une action plus soutenue et hollywoodienne. Entre-temps, Rayman Legends, la suite de Rayman Origins, est venu présenter son gameplay particulier avec le gamepad de la Wii U, mais la présentation aura au moins eu le mérite de nous montrer l'allure qu'aura le jeu si une version PS3 venait à être annoncée. Mais lorsque Yves Guillemot, le co-fondateur d'Ubisoft, est venu en personne présenter une nouvelle franchise en gestation depuis deux ans dans le studio de Montréal de l'éditeur, la salle est restée muette d'admiration. Watch Dogs fut présenté au travers d'une bande-annonce peu éloquente, certes, mais surtout grâce à une séquence de gameplay d'une dizaine de minutes qui plongea la salle de conférence dans une ambiance à mi-chemin entre un Matrix et un Blade Runner. Jouant le rôle d'un hacker qui a la possibilité de contrôler une ville grâce à son smartphone, Watch Dogs impressionna grâce à ses situations mises en scène et son souci du détail visuel. Une fois les projecteurs rallumés, les spectateurs ne cachèrent pas leur franche sympathie envers ce nouveau projet dont le doute plane sur la ou les consoles pour lesquelles il sera destiné.

Assurément la meilleure conférence de l'E3 2012, Ubisoft impressionne toujours autant avec la diversité de son catalogue et le renouvellement de ses licences qui suscitent toujours autant d'intérêt, même lorsque les suites s'enchaînent.

Far-Cry-3_13-04-2012_screenshot-6Assassins-Creed-III-Image-230312-05watch-dogs-screenshot-05062012 (2)

Conférence Sony Computer Entertainment

Les attentes furent nombreuses côté jeu pour la conférence de la marque et les joueurs furent plutôt gâtés en contenu, mais les temps furent décidément mal répartis et les présentations légèrement soporifiques. Passons rapidement sur les discours habituels faisant ressortir certains chiffres qui ne prêcheront pas plus des convaincus pour aller directement vers les grosses annonces de l'éditeur qui commença extrêmement fort. En effet, David Cage, le directeur du studio Quantic Dream, fut le premier invité de cette conférence et présenta à l'assistance son nouveau projet dans la même veine que son illustre Heavy Rain. Nommé Beyond: Two Souls, la suprise fut sapée quelques heures auparavant par quelques fuites, mais la présentation n'en fut pas moins grandiose. Sorte de thriller paranormal dans lequel une jeune fille va se découvrir une affinité avec l'au-delà, le nouveau Quantic Dream émerveille par la qualité de sa motion capture, le tout rendu en temps réel et sans la moindre perte de framerate. Du grand art cinématographique au service du jeu vidéo. Visiblement en bons termes avec Sony, Ubisoft est revenu squatter les planches avec, une seconde fois, des présentations de Far Cry 3 et Assassin's Creed III. Pour le premier, nous avons pu découvrir la campagne spécifiquement développée pour le coop jusqu'à quatre joueurs alors que pour le second, nous avons eu droit à une bataille navale poignante et drôlement alléchante. Entre-temps, intercalé au milieu de plusieurs annonces concernant la PSVita et l'avenir de la marque PlayStation au travers des opérations PlayStation Suite, PlayStation Certified et PlayStation Mobile, Sony s'est fendu d'une grosse partie consacrée à un nouvel accessoire orienté jeune public et réalité augmentée. Nommé Wonderbook, cet accessoire en forme de livre permet aux enfants de s'amuser avec la caméra PS Eye afin de faire apparaître tout un tas de choses à l'écran et d'interagir avec. Un premier titre, développé avec le concours de J. K. Rowling, la femme qui est à l'origine de la série Harry Potter, verra le jour pour cet accessoire et sera nommé Book of Spells. Le concept sera simple, mais efficace : apprendre les gestes légendaires des magiciens de Poudlard et les mettre en pratique au travers de mini-jeux. Le deuxième studio invité par SCE fut le studio SuperBot qui a la charge du jeu PlayStation All-Stars: Battle Royale, qui n'est ni plus ni moins qu'un Smash Bros-like avec des héros proches de la marque PlayStation. Quatre membres du studio sont venus présenter le jeu dans une ambiance tendue et concentrée (un peu l'inverse de ce que nous attendons d'un jeu amusant comme celui-ci), mais qu'importe : la qualité du gameplay semble être au rendez-vous. Pour finir, Sony avait préparé l'artillerie lourde avec la toute première séquence de gameplay de God of War: Ascension, le jeu qui se place comme l'épisode zéro de la franchise. Fidèle à ses traditions, nous avons pu repérer que Kratos disposera d'un curieux pouvoir permettant de faire reculer le temps et aura la possibilité de ramasser des armes temporaires sur le corps de ses adversaires : une première dans la saga. Mais ce qui conclut avec panache la conférence de l'éditeur fut indéniablement la séquence ingame de The Last of Us, un jeu d'aventure développé par Naughty Dog, les créateurs de la licence Uncharted. Pour résumer : le jeu se présente comme un croisement entre le film "Je suis une légende" pour le côté apocalyptique et un survival (non pas horror... du moins pas encore...) boosté au TPS et aux testostérones.

Peut-être pas la conférence la plus dynamique des trois, mais assurément solide, pleine à craquer de bons jeux et toujours en recherche de petites innovations qui rendent, toujours plus, la famille PlayStation de plus en plus attrayante pour le plus grand nombre.

Beyond-Two-Souls_05-06-2012_poster-3
PlayStation-All-Stars-Battle-Royale_17-05-2012_screenshot (5)God-of-War-Ascension_05-06-2012_screenshot-3The-Last-of-Us_05-06-2012_screenshot-5

Commenter 2 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Rikkimaru
myredski a écrit:ça fout un peu les boules de voir la vita si peu mise en avant...


Si peu mise en avant ?
C'est pas l'impression que j'ai eu pendant la conférence de Sony, ils se sont presque trop attardés dessus selon moi. ;D
Signaler Citer