Actualité
1397084281 reveal newspaper

Citizens of Earth : incarnez le vice-président de la Terre grâce à Atlus

par

Dans la peau du sauveur du monde.

Atlus, en collaboration avec Eden Industries, vient d’annoncer la sortie pour la fin de l'année de Citizens of Earth, un jeu de rôle volontairement décalé, avec un design et un graphisme très retro, dignes de l'ère 16-bits. Le jeu commence juste après votre élection comme "vice-président du monde". Le monde, justement, devient brutalement fou et en tant qu'élu, vous avez à comprendre et enquêter sur les raisons ayant conduit à cela, tout en délégant au maximum le sale boulot... il ne faudrait quand même pas se salir les mains !

Quarante citoyens pourront donc être recrutés au sein de votre équipe pour vous permettre de venir à bout de cette folie qui s'est emparée du monde. Chacun de ces personnages a un style de jeu et des capacités propres, à utiliser dans le cadre de combats qui se déclencheront au contact des ennemis visibles sur le terrain. Un concours avec vote est, de plus, organisé jusqu'au 18 avril prochain pour déterminer la création d'un personnage supplémentaire qui sera inclus dans la version finale.

Les développeurs rapportent que leur projet peut très bien être apprécié de manière légère, en le traversant sans chercher à en saisir toutes les subtilités, mais des heures de contenu bonus et de quêtes optionnelles seront tout de même au rendez-vous.

Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-8 Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-7 Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-6Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-5 Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-4 Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-3Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-2 Citizens-of-Earth_11-04-2014_screenshot-1

Citizens-of-Earth_11-04-2014_art-4Citizens-of-Earth_11-04-2014_art-1Citizens-of-Earth_11-04-2014_art-2Citizens-of-Earth_11-04-2014_art-3 Citizens-of-Earth_11-04-2014_art-5

Commenter 2 commentaires

Avatar de l’utilisateur
ariakas
pourquoi pas, j'attend la suite.....
Le problème de ce type de jeux récent pseudo indépendant, pseudo rétro, pseudo pleins de choses, c'est qu'il manque une histoire, un contenu.
Don't Starve, Blind isaac et ce type de jeux sont sympa, mais il manque la "touche".
Y'aura beau dire, beau faire, ça n'a jamais le panache d'un Zelda, le "petit truc" d'un Secret of Mana etc..
c'est souvent du pompage de ce type de jeux en reprenant des pans entiers de FF/secret of mana/Zelda etc.., enfin bref, de l'existant et il manque le "truc".

ça peut être un scénario baclé parce que le gars pense que ce n'est pas essentiel, une musique qui ne va pas coller ou qui est basique, des graphismes trop conventionnels, des phases de bastons qui reprennent au calque les FF.

The Binding of Isaac que j'aime pas mal pourtant, c'est "juste" un jeu indépendant un peu pourri.
L'idée est pourtant super de base, mais il y a 0 histoire, tout est basé sur un speech très drôle qui ne sert qu'a aligner des niveaux.
Don't Starve dont j'ai passé plusieurs dizaines d'heures dessus, l'histoire, les mecs se mouchent avec sur le principe du "c'est un jeu de survie punitif"

C'est vraiment dommage !
Là, faut espérer que les gars prennent réellement en compte l'histoire de base qu'ils veulent faire et en faire quelque chose de grand public et varié où on y trouvera son plaisir en fonction des critères de chacun.
Que le type 16 bits ne soit pas un pretexte pour bacler l'histoire où nous pondre des musiques moisies.

Les musiques de Zelda, c'est depuis la NES qu'elles sont imepccables. la musique de FF6, c'est sur une 16 bits.

C'est pas un domaine facile que de faire des jeux "type 16 bits" ou "rétro" car en face, ça s'adresse à des gens exigeants, bien plus que pour des jeux standards.
Signaler Citer