Actualité PC
Disque dur

Des chercheurs dévoilent un disque dur pouvant stocker des données pendant un million d’années

par

Ça sera possible... dans plusieurs années.

Actuellement, il est possible de stocker très facilement plusieurs gigaoctets, voire plusieurs téraoctets, sur un même disque dur. Mais, pour autant, pouvoir stocker des données sur une dizaine d’années sans risque reste encore quelque chose de difficile, surtout si ce dernier est sollicité régulièrement.

Cela sera bientôt du passé – ou en tout cas, ça le sera dans quelques années – grâce à une équipe de chercheurs ayant fabriqué un disque dur qui pourrait stocker des données, non pendant 20 ni 50 ans, mais pendant plus d’un million d’années.

Ce sont les chercheurs de l'University of Twente aux Pays-Bas qui ont trouvé un moyen de résoudre ce souci de vieillissement des données. En effet, lorsque le disque est fabriqué en tungstène – un métal très dur et lourd – puis recouvert d’une protection de nitrure de silicium et que les données sont stockées d’une certaine façon, ces dernières peuvent alors survivre pendant 1 million d’années, de quoi stocker des photos souvenirs pour vos arrières petits-enfants.

Même si cela a été déjà annoncé par le constructeur Hitachi il y a quelques mois (NDLR : à base de plaque de quartz et donc, beaucoup plus coûteux), il est possible de voir cette nouvelle découverte être commercialisée pour le grand public dans les années à venir.

Disque-dur-1-million-année

Commenter 11 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Near
Durant cette tranche de temps, l'Humanité aura eu l'occasion de s'auto-annihiler (moyennant quelques survivants) plusieurs centaines de fois, jusqu'à une fin définitive.

Mais c'est cool, si une nouvelle forme de vie (assez) intelligente apparaît sur Terre après (si le bout de cailloux est toujours là bien sûr) ou si des Aliens récupèrent le matos, ils pourront profiter de la collection porno de Jean-Kevin en mega super full HD.

Sinon ils n'ont pas des trucs plus intéressants à produire avec leur pognon, ou ils sont vraiment à court d'idées ?

ps : dans le même genre : http://tinyurl.com/bbnuyxv
Signaler Citer
Nox_Ethan
Je crois vraiment qu'il n'y aura plus rien a consommer sur cette planète,ne serait ce que dans 1000 ans si l'on continu comme ça,a la vitesse ou l'on consomme tout et n'importe quoi,tous ces phones,tv ,pc ,etc...'on ne sait même pas ou les mettre une fois arrivés en fin de vie(a part accumuler les déchets non recyclable),avant on achetait par besoin et dans la durée,maintenant on achète parce que c'est a la mode,je ne parle même pas du gaspillage de l'eau et la nourriture,c'est bien jolie de créer des trucs qui durent,mais a quoi ça sert dans une civilisation de consommation extrême.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Zek
Avec une garantie pour les 100 milles premières années ? :mrgreen:

Seul nos générations futurs pourront voir si effectivement la durée de vie tiens déjà ne serait-ce que 200 ans en espérant qu'on puisse encore à cette époque faire des poursuites judiciaires pour tromperie et plus important que les futurs configurations et système d'exploitation permettent encore le montage et l'utilisation de disque dur mécanique et que ça production ne soit pas arrêter. Et en étant encore plus réaliste on se dit que 1 million d'années c'est n'importe quoi, que ça ne tiendra même pas l'espace d'une vie et surtout on nous avait fait le même coup avec les CDs/DVDs pour une durée de vie de 80 ans alors que ce n'est absolument pas possible même avec une conservation qui devrait permettre cette allongement.

Bref en conclusion en prenant en compte qu'il est impossible sur la tranche d'une vie de vérifier (en admettant qu'il ne claque pas avant) si ce disque dur tiens ses promesses sur la durée de vie, que le hardware et le software vont radicalement changé dans un futur proche mettant un terme à la production de disque dur mécanique j'en arrive à la conclusion que... marketing classique pour te faire vendre le futur produit ' miracle ' auprès des crédules ^^.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Joker
C'est clairement pas destiné à vous hein, le lancement commercial de ce produit ne servirait à rien. J'en vois plutôt une utilisation dans la sauvegarde de données importantes à l'échelle de l'humanité, comme le bunker sur l'île norvégienne qui conserve des milliers de graines de milliers d'espèces de végétaux différents en cas de catastrophe mondiale. Avec un disque pareil, nous pourrions stocker toutes les recherches scientifiques de ces 50 dernières années, des photos de notre monde actuel, des sons, des musiques ... Bref tout un tas de choses pour l'humanité du futur ou une forme de vie intelligente qui viendra peut-être sur la Terre trop tard, quand l'homme se sera éteint.

Il y a aussi une utilisation possible dans la découverte de l'espace. Les 2 sondes Voyager lancées dans les années 70 embarquent toutes les deux un disque en cuivre plaqué or pour quiconque tombera sur nos sondes dans des milliers, centaines ou millions d'années (je rappel qu'elles ont été envoyées vers l'espace intersidérales), fin bref si cette technologie avait existé à l'époque de la conception de ces sondes, il y a de grandes chances qu'en plus des disques de cuivres qui ne sont pas rendu HS par les bombardement radioactifs de notre Soleil, des disques comme celui-ci auraient pu être embarqués dans des caissons avec un mode d'emploi pour savoir comment les lires ;) (Tout comme sur les disques d'ailleurs il est expliqué comment fabriquer la machine capable de les lire).

Enfin bref, même si cela vous semble inutile, c'est en vérité une très bonne chose pour le futur scientifique, tout comme la recherche spatiale, nous pourrions résoudre des tas de problèmes dans le monde grâce à l'argent que nous investissons dans l'étude de l'Univers, mais nous ne le faisons pas parce que l'homme est curieux par nature et n'arrêtera jamais de chercher à progresser et découvrir de nouvelles choses .. Conclusion, si ça a été fait, il y en a une utilité, même si cette utilité ne sera pas pour nous mais pour notre espèce humanoïde du futur :P
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Zek
C'est impossible de le savoir si les disques de cuivre ne sont pas HS par les rayons cosmiques ou autres phénomènes donc dire ' de grandes chances ' n'est pas très approprié et juste. De même pour l'exemple que tu en fais c'est une certitude que ce genre de sauvegarde ne va pas se faire ni sur un disque dur mécanique ni sur un disque électronique mais sur une technologie du futur inconnu. Mais dans l’immédiat la meilleure préservation qu'on peut faire pour les écrits reste le papier et idem pour les photos plutôt qu'un stockage sur un disque dur.

Cette photo date de 1880: Image

Même si depuis cette photo à été numérisé l'original est encore la et bien conserver, tu peux en dire autant d'un disque dur mécanique soumis au panne mécanique et à la durée de vie des données numériques sur ce support ? Non et pour cause les disques dur mécaniques de maintenant n'ont pas une durée de vie excédent 10 ans (en utilisation intensif) et quand aux données numériques elles ne sont pas à l'abri des altérations (copie d'une copie...) et pour les nouveaux disques dur dont la news parle c'est simple aucun recule possible pour le savoir, juste des hypothèses finalement.

Pour la musique on peut même utilisé le papier pour les partitions. Et pour E.T il peut même s'il ne comprends rien à ce qui est dit sur le papier faire la même chose que sur ce lien: http://www.tomsguide.fr/actualite/Berli ... ,4312.html
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Joker
Bien sûr que si c'est possible, ils n'envoient rien dans l'espace avant de faire des batteries de tests tous plus WTF les uns que les autres, allant jusqu'à projeter à plus de 21 000km/h des pierres sur les disques pour en vérifier l'état après collision .. :roll:

Il va falloir des années voir des décennies encore pour que le stockage biologique ainsi que les ordinateurs quantiques soient opérationnel, donc si nous devions aujourd'hui transmettre un message à nos descendants lointains, si je pense que c'est ce que nous utiliserions en plus d'autres choses, le papier, s'il n'est pas conservé dans un endroit spécial à température et humidité stable et sans entrer en contact avec les gaz de l'air, oui il peut durer quasiment infiniment, mais c'est vachement instable
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Zek
On ne sait déjà pas reproduire les rayons cosmiques du soleil et même si on pouvait effectivement le faire il faudrait prendre en compte combien de temps l'expérience ont exposé les disques de cuivre à ses particules. Depuis 1977 les 2 sondes ont été exposés à ses rayons cosmiques à différents niveaux, alors je le répète, ne sachant pas reproduire les rayons cosmiques du soleil et n'ayant jamais pu testé ses disques de cuivre ne serait-ce que 15 ans alors après 36 ans comment savoir qu'ils sont toujours lisible pour une autre espèce ? Impossible de le savoir, on peut émettre des hypothèses mais pas des certitudes. Et puis il y a d'autres facteurs à prendre en compte dans l'espace et surtout dans l'espace interstellaire qui est finalement le grand inconnu dans l'équation. Et la distance vers la prochaine galaxie ? D'ici là je pense que la dégradation (en prenant encore une fois en compte tout les paramètres connus et les autres possibles que nous connaissons pas dans ce milieu) et les possibles collisions avec d'autres astres (comme les planètes solitaires par exemple) font que cette expérience humaine à pratiquement aucune chance d'aboutir.

Pour en revenir sur le papier et les générations futurs le papier lui a fait ses preuves, un message datant de -100 en Chine découvert en 2006 et ayant encore des inscriptions, celui-ci ne fut pas protéger en laboratoire jusqu'à cette date. Que dire des autres livres qui ont 500/600 ans et qui sont encore de nos jours consultables ? Les techniques modernes de préservation n'existait pas dans le passé et pourtant ça n'empêche en rien que tout ses écrits nous soit parvenu jusqu'à nous à notre époque. C'est moins coûteux et plus facile de prendre du papier pour laisser une trace pour les générations futurs que les disques dur mécanique et électronique même pour la copie car les données numériques sont altérés au contraire du papier qui peut être reproduit indéfiniment si l'homme qui le fait ne le modifie pas.
Signaler Citer