Actualité
catherine edition collector photos 026

Catherine gagne une bataille judiciaire contre un particulier français

par
Source: JDP

Catherine trop vulgaire ? Pas pour le Jury de Déontologie Populaire !

Dès son annonce, le jeu vidéo Catherine a suscité beaucoup de débats en raison de son caractère à haute teneur en sexe, en libertinage et en rêve érotique, néanmoins tout en suggestion. Ainsi, à sa sortie en France le 9 février dernier, le titre d'Atlus a logiquement bénéficié d'une promotion olé-olé (et non, nous ne parlons pas de corrida) gérée par Koch Media, qui a publié le jeu en France. Dans certains magazines, le public français a ainsi pu découvrir une affiche nous dépeignant une Katherine sobre mais une Catherine aux jambes écartées qui nous laisse suggérer beaucoup de choses, choses cachées par un Vincent au regard très évasif, le tout accompagné par la phrase aguicheuse : "Elle sera disponible le 9 février. Le serez-vous ?".

Un particulier bien de chez nous a ainsi déposé une plainte en début d'année, choqué par cette mise en scène que des Français de tout âge ont pu apercevoir, qu'il juge "inadmissible, sexiste et insultante pour les femmes en les montrant comme des objets sexuels", véhiculant "une image pernicieuse que les jeunes hommes se font des femmes". À cela, le groupe Koch Media a répondu, lors de son audience auprès du Jury de Déontologie Populaire, que "la publicité est conforme à la signalétique PEGI" et qu'elle vise "spécifiquement les joueurs approchant la trentaine", comprenez par là que ceux-ci sont théoriquement assez adultes pour avoir une vision plus réaliste de la gent féminine.

Le 6 juillet dernier, le JDP a donné son jugement, qui a été transmis aux différents partis et qui a été rendu public il y a quelques jours, et voici ce qui en ressort :

Si la formulation « Elle sera disponible le 9 février. Le serez-vous ? », qui laisse penser que le verbe « disponible », se rapporte à la jeune fille Catherine, est particulièrement regrettable, le Jury constate toutefois que la date correspond à celle de sortie du jeu et que l’affirmation est en rapport direct avec l’objet de celui-ci, qui, ainsi qu’il a été précisé en séance, constitue un jeu de rôle où le joueur doit choisir entre rester avec son amie pour conserver une vie banale ou la quitter pour retrouver Catherine, aux mœurs plus libertines.

Par ailleurs, la représentation graphique de la jeune fille, qui est reprise du jeu lui-même, correspond à celle des mangas japonais que le public est habitué à décrypter. Elle est certes suggestive, mais ne comporte pas de nudité et son caractère indécent est suggéré sans être montré.

Il n’entre pas dans les compétences du Jury de Déontologie Publicitaire d’apprécier le caractère licite ou conforme aux bonnes mœurs d’un jeu vidéo, mais simplement de s’assurer que la publicité qui y correspond est conforme aux règles déontologiques.

En outre, il n’a pas été établi que cette publicité avait été diffusée devant un large public, et notamment de jeunes enfants, puisque la revue IG s’adresse à un public de grands adolescents et de jeunes adultes.

Vous l'aurez compris, pour le Jury de Déontologie Populaire, la publicité pour Catherine n'est pas illicite et ne véhicule pas une image trop sexuelle de la femme, malgré son caractère suggestif. Et vous, estimez-vous que cette affiche conçue par Koch Media est choquante ?

Commenter 21 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Auxance M.
xpLosIve a écrit:Alors, le Jury de Déontologie Publicitaire n'a rien à voir avec la Justice Française. C'est une autorité indépendante, comme le CSA ou l'ARCEP.

Noté, les passages concernés seront modifiés sous peu, merci pour l'info ;)
Signaler Citer
XilefJr
bon voila une bonne nouvelle les pub vont pouvoir resté affiché...
euh...
a moins que le jeu soit "trop ancien" et qu'il n'y ait plus de pub pour celui ci et donc quelque soit le jugement, le jugement est rendu un peu tard

bon un peu plus sérieusement aussi choquant que cela puisse paraître ca reste tres suggestif
et si jamais un enfant venait a tombé la dessus je ne suis pas certain qu'il en comprendre le sous entendu, et comprendrait plus le malaise de la personne a qui il demanderait une explication
ensuite pour les ados, j'pense qu'ils n'ont pas besoin de ça pour trouvé des illustrations avilissante de la femme, ne serait ce en librairie...
Signaler Citer
Dantelebarbare
Nan mais il était sérieux le gars qui à porter plainte? Sans déconner, faut redescendre sur terre: Des femmes "aux seins nus" se trémoussent partout dans les médias ( et je fais surtout allusion aux publicités pour produits de douche ou d'hygienne intime féminin) et personne ne dit rien mais pour une pauvre promo, qui entre-nous n'est que suggestive ( allez dans un sex-shop vous comprendrez la nuance oO) , on nous pond un procés?!

Le vrai scandal, il est là: que les gens soient assez stupides pour en arriver là!
La pub pour Catherine n'est qu'un exemple parmi tant d'autre! Faut arreter de deblaterrer des C....ries sous couverts de la protection de l'image de la femme".

Si encore les protagonistes de la pub etaient de "vraies" femmes, j'aurais à la limite compris mais là...
Signaler Citer
Diablo17
Dantelebarbare a écrit:Nan mais il était sérieux le gars qui à porter plainte? Sans déconner, faut redescendre sur terre: Des femmes "aux seins nus" se trémoussent partout dans les médias ( et je fais surtout allusion aux publicités pour produits de douche ou d'hygienne intime féminin) et personne ne dit rien mais pour une pauvre promo, qui entre-nous n'est que suggestive ( allez dans un sex-shop vous comprendrez la nuance oO) , on nous pond un procés?!

Le vrai scandal, il est là: que les gens soient assez stupides pour en arriver là!
La pub pour Catherine n'est qu'un exemple parmi tant d'autre! Faut arreter de deblaterrer des C....ries sous couverts de la protection de l'image de la femme".

Si encore les protagonistes de la pub etaient de "vraies" femmes, j'aurais à la limite compris mais là...


Absolument d'accord avec toi ! Pour reprendre ton exemple des Shampoo, une pub me revient à l'esprit celle des Tahiti ou la fille se lave les seins à l'air sous une cascade. Cette pub est beaucoup plus choquante ( Je ne la trouve pas choquante je fais juste une comparaison avec celle de C.) que la pub de C.
La mentalité Fr devient aussi pourrie que celle des américains qui font un procès pour tout et n'importe quoi...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ariakas
marrant, j'aurais plus cru qu'il y aurait une plainte pour la promotion et l'incitation à consommer de l'alcool de manière immodéré.

bon l'affiche, y'a eu pire dans des pubs pour yaourts.
Maintenant, c'est pas non plus une affiche très finaude, il faut bien l'avouer ^^
(m'enfin, s'il fallait interdire toutes les pubs un peu spéciales, on en finirait plus!)

après, c'est aussi aux magasins de ne pas mettre le jeu au regard et à la disposition du public à qui cela n'est pas destiné.
m'enfin là encore, c'est comme les bureau de tabac où on voit en grande affiche le mensuel porno du coin avec "passer une nuit avec katsuni" et où, après, il faut chercher partout la revue (ne parlons même pas de Katsuni !)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Starscream
Dantelebarbare a écrit:Nan mais il était sérieux le gars qui à porter plainte? Sans déconner, faut redescendre sur terre: Des femmes "aux seins nus" se trémoussent partout dans les médias ( et je fais surtout allusion aux publicités pour produits de douche ou d'hygienne intime féminin) et personne ne dit rien mais pour une pauvre promo, qui entre-nous n'est que suggestive ( allez dans un sex-shop vous comprendrez la nuance oO) , on nous pond un procés?!

Le vrai scandal, il est là: que les gens soient assez stupides pour en arriver là!
La pub pour Catherine n'est qu'un exemple parmi tant d'autre! Faut arreter de deblaterrer des C....ries sous couverts de la protection de l'image de la femme".

Si encore les protagonistes de la pub etaient de "vraies" femmes, j'aurais à la limite compris mais là...


C'est pas comparable.
Dans les pubs de gel douche ou des autres, on ne te dit pas un truc salace du genre: "Viens me vider ton tube de gel blanc"

La douche, tu la prends nu et non habillé (?) et il n'y a aucune suggestion à caractère sexuelle, ce qui n'est pas le cas de la pub pour Catherine.

C'est bien de s'alarmer dans un sens ou dans un autre mais avant il faut être sûr d'être objectif.
Signaler Citer