Actualité
call of duty ghosts image 002 08052013

Call of Duty: Ghosts veut jouer sur l'émotion

par
Source: VG24/7

L'intensité émotionnelle d'un film dans un Call of Duty, ça vous tente ?

Pour Mark Rubin, producteur exécutif, un bon développeur ne se repose jamais sur ses lauriers pour créer le prochain Call of Duty. Ainsi, il souhaiterait des moments intenses lors du développement, comparables à certains passages du film Rocky

Avec Call of Duty: Ghosts, l'équipe s'est massivement investie dans l'aspect émotionnel du jeu, en faisant notamment appel à un scénariste d'Hollywood pour raconter l'histoire de deux frères ayant survécu à une catastrophe. Il serait facile pour Rubin de rester sur ses acquis avec les ventes grandissantes de la série, mais il n'en est rien. Son équipe reste concentrée et aborde chaque étape du développement comme un challenge et non une garantie sur le marché des FPS.

Chaque année, chaque fois que nous avons fait un nouveau jeu, c'était la même chose en termes de compétition, et j'aime ça. Je pense que c'est ça qui nous maintient aux aguets. Nous ne voulons pas nécessairement être les meilleurs. Nous voulons nous sentir comme si c'était un combat à chaque fois. Nous voulons nous sentir comme dans Rocky, même si c'est étrange à dire. Nous voulons nous sentir comme si nous avions un énorme défi devant nous.

En fait, nous avons fait un travail beaucoup plus dur que l'année dernière.

Une autre façon pour Infinity Ward d'obtenir satisfaction, c'est en impliquant émotionnellement le joueur dans l'histoire. Rubin espère que le scénario écrit par Stephen Gaghan (Syriana, Traffic) et la présence du berger allemand en tant que chien de guerre aidera à cela. L'engouement autour du canin l'a d'ailleurs beaucoup étonné.

Nous n'en avons pas forcément fait beaucoup au sujet du chien. Il était dans une bande-annonce, internet a fait le buzz et le chien est devenu un phénomène. Les gens aiment tellement les chiens. Ils sont déjà investis émotionnellement. C'est dingue le nombre de tweets que je lis, tous en majuscules, qui disent "si vous tuez le chien, je ne jouerai plus jamais à un autre de vos jeux". Et là je me dis, ils sont émotionnellement attachés.

Mark Rubin affirme aussi que pour Stephen Gaghan, écrire l'histoire de Call of Duty: Ghosts fut aussi un grand défi. Le héros, la star du film, ne parle en effet jamais, et il n'est jamais vu. Le personnage principal ne parle pas et n'a jamais parlé, comme dans un film muet. Insistant sur le gouffre séparant Hollywood du monde vidéoludique, Rubin apprécie le travail fourni par le scénariste, dont l'écriture de ce jeu vidéo fut une première pour lui.

Si l'équipe maintient que l'émotion sera au premier plan du jeu, difficile d'imaginer le résultat lorsqu'on sait que le FPS fera la part belle aux couloirs. Il faudra attendre le 5 novembre pour connaître le résultat sur PC, PS3, Xbox 360 et Wii U. Les versions PS4 et Xbox One sortiront quant à elle en même temps que les consoles.

Call-of-Duty-Ghosts_09-06-2013_screenshot-1

Commenter 21 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Drakomord
Au final ça sera comme le film "Man of Steel", ça fera boum!boum! de partout, il y aura 2-3 minutes de dialogues entre tout ça et puis on en sortira avec un mal au c** effroyable et un dégout profond.
Signaler Citer
didiwarior
et sa y est les gamin raplique sur chaque news de COD serieux vous aimez pas vous commentez pas on ne sais rien du jeu et sa crache dessus un jeu comme BF ou COD peut tres bien jouer sur l'emotion et meme sur 6h00

la communautés française et dégueulasse dans tout les domaines
Signaler Citer
pickicool
wawatorrent a écrit:et sa y est les gamin raplique sur chaque news de COD serieux vous aimez pas vous commentez pas on ne sais rien du jeu et sa crache dessus un jeu comme BF ou COD peut tres bien jouer sur l'emotion et meme sur 6h00

la communautés française et dégueulasse dans tout les domaines


LoL... Je te jure qu'avant j'avais du respect pour COD, mais aujourd'hui, je me permet sans honte de dire que COD c'est nul. Au moins on peut s'amuser entres amis rapidement (le seul bon point de ce jeu). Sois pas étonné, je ne suis pas le seul. J'ai laissé toute ses chances à ce jeu.

Puis cette phrase : "parlez pas..blablabla, on ne sait rien sur le jeu. Sinon, commentez pas..blablabla"
J'ai même d'y jouer ;a ce jeu pour savoir à quoi m'attendre. Si tu veux savoir, il y aura de l'émotion et il y a un chien dans l'histoire. J'ai hâte de voir les émotions que ça me donnera cette histoire(très prévisible). J'me rappelle jamais des noms des personnages dans les FPS. :|

Puis je commente pour afficher mon avis. Je vais pas me retenir parce que ça plaît pas à quelqu'un.
Signaler Citer
tollkhyenn
La dernière fois que j'ai touché à un COD, c'était pour faire MW1 en solo. J'ai éprouvé des sentiments, enfin surtout un : de la frustration et de la colère (tiens, ça fait deux du coup :lol: ) d'avoir payé 70€ pour jouer si peu (le multi ne m'intéresse absolument pas sur les FPS)...
Depuis, je boycotte purement et simplement la série et j'en éprouve un intense sentiment de satisfaction.

Ah bah du coup la série me procure des sentiments on dirait. :mrgreen:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
eSkYcHo
Tu m'as fait bien rire tollkhyenn :lol:

CoD m'a déçu.

J'ai toujours aimé les FPS en ligne. Je me vois encore tout les week-end lorsque je n'étais pas de mission (j'étais militaire de carrière), faire mes courses ou me promener dans les magasins pour faire le tour des jeux. J'ai acheté des tas de FPS qui paraissaient sympa. Au final, la plupart étaient d'une nullité déconcertante.

Puis, un jour, je suis tombé sur Joint Operation Typhoon Rising et son extension Escalation. C'était le jeux par excellence. Des maps grandeurs natures, des chars, des motos, des hélicos... L’apothéose lorsque j'ai pu rejoindre une Team surtout avec la WTF.
Puis, plus rien. Anéanti de voir certains joueurs partir sur des navets.

Alors, je suis passé sur console avec CoD. C'était vraiment pas mal à condition de ne pas être claustrophobe et de savoir viser entre les deux yeux avec une lunette balistique x12 dans une maison :shock:

Heureusement, Battlefield était là.
Tu veux de l'émotion ? Y'en a pas fiston !
C'est la guerre mon Colonel !

Enfin, des maps grandeurs natures. Des impactes et structures qui s'endommagent. Pleins de véhicules. Un moteur graphique qui évolue. Du changement et innovations.

Tout ceci pour en revenir au fait:
De l'émotion ? Je ne vois pas trop l’intérêt.
Pourquoi pas ? Mais ce n'est pas cela qui est à changer.
Signaler Citer