Actualité iPhone / iPad
news

AppStore : la concurrence s'organise

par

Le succès de l'AppStore d'Apple n'étant plus à démontrer, il inspire nombre de vocations chez les divers constructeurs de mobiles. Revue de détail des solutions "iphonekiller" à venir chez la concurrence.



Le succès de l'AppStore d'Apple n'étant plus à démontrer, il inspire de ce fait nombre de vocations chez les divers constructeurs de mobiles.
Son modèle économique basé sur un droit d'entrée et une rétribution au pourcentage pour le développeur lui assurant en contrepartie une diffusion mondiale de son application sur le portail de vente du constructeur via le logiciel maison iTunes, permet ainsi de proposer des applications à des coûts raisonnables pour l'utilisateur final.

Peu satisfaits de voir un nouveau venu dans la course les malmener ainsi dans le tableau de classement mondial des meilleures ventes de mobiles, Nokia, Blackberry et Microsoft se sont donc également lancés dans la course, ainsi que Google tout récemment. Ces constructeurs constituent à eux 5 la majorité du parc de vente de smartphones dans le monde, Palm étant assez en retard.


Revue de détail des solutions "iPhone killer" en préparation


Nokia lance son Ovi Store



Comme nous vous en avions déjà parlé dans cette news, Nokia a mis en ligne son Ovi Store très récemment. Elle est constituée pour le moment d'une centaine d'applications, jeux, vidéos, sonneries ou images, mais devrait se développer rapidement.

Les plateformes Symbian S40 et S60 du constructeur finlandais étant déjà anciennes, de nombreux sites se sont spécialisés dans la vente de ce type d'applications via le web depuis longtemps. Nokia leur fait donc une concurrence directe en proposant aux développeurs un meilleur positionnement produit auprès du consommateur (l'application d'accès à l'Ovi Store sera intégrée en standard dans les téléphones dès l'achat).



Pour le développeur, il faut évidemment s'enregistrer auprès de Nokia, il sera ensuite rétribué de 70% des ventes générées par son travail, comme sur l'ApStore actuellement. Les tarifs des applications débutent à 0.99€.

Nokia ayant récemment introduit son premier modèle "tout tactile" avec le 5800 Xpress Music, nul doute que des développeurs seront intéressés par la gestion de l'accéléromètre qu'il propose en standard.

L'Ovi Store de Nokia


Blackberry lance son Blackberry App World



Jusqu'alors indétrônable sur le marché du smartphone professionnel, Blackberry a vu ses parts de marché fondre au profit d'Apple avec l'arrivée du firmware 2.0 et son support en standard de la messagerie Exchange. Pour redresser la barre, même s'il garde une confortable avance dans les tableaux de vente (principalement en Amérique du Nord), le constructeur canadien a depuis démocratisé son offre et lancé un modèle Storm à écran entièrement tactile à destination du grand public.

Pour accompagner son offre et saisir au bond l'élan suscité par l'AppStore d'Apple, Blackberry lance son App World. Comme pour Nokia, l'ancienneté de cette plateforme fait que de nombreux sites n'ont pas attendu que Blackberry se bouge pour proposer la vente en ligne d'applications payantes, ils devront donc composer avec cette nouvelle concurrence directe, bien qu'ils aient une confortable avance pour le moment en terme de choix au catalogue.



Sur le même principe, Blackberry demande un droit d'entrée de 200$ aux développeurs, puis leur attribue 80% sur les ventes générées. A la différence des autres stores qui ont développées leur propre système de paiement, Blackberry s'appuie sur Paypal.

Le Blackberry App World


Microsoft travaille à son Windows MarketPlace for Mobile



Ayant dominé le marché du smartphone depuis la chute de Palm, Microsoft avec Windows Mobile se trouve maintenant débordé par Apple et Blackberry. Pour réagir, il a annoncé le lancement d'une nouvelle version prochaine 6.5 de son OS à l'interface actuelle dépassée. Certes les périphériques Windows Mobile sont tactiles, mais ils n'ont ni accéléromètre ni fluidité de navigation au doigt, ils proposent par contre généralement un GPS en standard. Cette mise à jour sera l'occasion de lancer le Windows Marketplace for Mobile, la solution maison Microsoft de store en ligne.

Windows Mobile existant depuis de nombreuses années, plusieurs sites comme Handango proposent depuis bien longtemps la vente en ligne d'applications sur cette plateforme. Selon les tarifs qui seront pratiqués sur la future store Microsoft, les utilisateurs et développeurs sauront se diriger vers le modèle économique le plus intéressant financièrement.



Microsoft propose aux développeurs un droit d'entrée de 99$, puis un forfait de 99$ par application soumise sur le store. Les bénéfices sont ensuite partagés à 70% pour le développeur, comme chez Apple. Bien que la solution de paiement ne soit pas mentionnée, elle s'appuiera vraissemblablement sur Passport, le modèle de sécurisation centralisé de Microsoft.

Le Windows MarketPlace for Mobile


Google peaufine son Android Marketplace



Dernier arrivé dans la course aux smartphones, Google n'en est pas moins un concurrent de poids. Bien qu'allié d'Apple sur le développement de l'iPhone et la mise à disposition de ses applications vedettes (Maps, GMail,...) directement dans le système OS X embarqué, il a lancé l'année dernière son propre système d'exploitation Mobile, Android.

La grande différence avec ses concurrents, c'est qu'Android a un code source libre, fidèle à la philosophie de Google. Chacun peut le télécharger et l'adapter à ses propres besoins. Pour le moment il n'existe que 2 téléphones Android, mais plusieurs constructeurs se sont montrés intéressés, y compris pour équiper certains modèle d'eeePC pour remplacer Linux qui ne séduit toujours pas le grand public et diminuer le coût de la machine en s'affranchissant d'une licence Windows.



Si vous êtes développeur, le store Android s'ouvre à vous si vous possédez un compte Google et moyennant un droit d'entrée de 25$. Pour le moment le store ne propose que peu d'applications et la majorité sont gratuites, mais cela pourrait changer prochainement si des éditeurs se manifestent, et quand on s'appelle Google, on a forcément un certain poids pour intéresser les éditeurs.

l'Android Marketplace

Source : la rédaction iPhoneGen.fr

Commenter 32 commentaires

c4n4b1z
Apple reste pour le moment "leader" avec son Store mais pour combien de temps ? Car les applications sont pour la plupart de mauvaises qualités même si des jeux comme les Sims 3 son present. Ne crier pas victoire car cette histoire vient a peine de commencer.
Signaler Citer
Silver
Quintus a écrit:Vous avez rédigé ca vous-mêmes ? Merci !
Ca rattrape l'affaire du Cluedo ;)

Apple gagne réellement des milliards avec cet App Store... Et ca se voit.

Quand c'est kasi qui publie, le plus souvent c'est lui qui a rédigé.


Bref, on ne va pas parler de Cluedo (HS).

Pour ce qui est de cette news, je crois que comme plus d'iPhone/iPod Touch sont vendus, avec l'iPhone 3GS et la MAJ 3.0 qui arrivent (aujourd'hui :D), l'AppStore n'est pas prêt de se faire détrôner. Pourquoi ? Il a le meilleur score pour l'instant (un peu normal), son design est SOBRE, du Apple quoi, et rien que pour ça je n'irais pas chez les concurrents. Apple mène le jeu, malgré les fonctions venant en retard sur nos iPhones.
Signaler Citer