Actualité iPhone / iPad
apple pay logo 1

Apple Pay boudé par certaines chaînes de magasins et moqué par sa concurrence

par

Le service de paiement sans contact d'Apple a déjà ses détracteurs.

Mardi 9 septembre, Apple a tenu l'une de ses fameuses conférences durant laquelle la firme américaine présente ses nouveaux produits. Au programme cette fois-ci, non seulement deux smartphones et une montre connectée, mais aussi un service de paiement par NFC : Apple Pay.

Sûrement voué à devenir très lucratif pour Apple, ce service ne s'attire pas que de bons échos de la part des chaînes de magasins et de sa concurrence. Nous noterons par exemple que Walmart et Best Buy, deux revendeurs de poids aux États-Unis, ne participeront pas au programme, lui préférant Merchant Customer Exchange (également utilisé par la chaîne Target), déjà disponible par un simple téléchargement à la fois sur les iPhone déjà existants et les appareils sous Android. Le Wall Street Journal, qui rapporte l'information, rappelle également que Best Buy avait tenté l'aventure NFC en 2011 avant de changer d'avis en raison du coût d'entretien trop élevé des installations nécessaires.

Pour l'heure, Apple a annoncé plus de 220 000 magasins compatibles avec son service aux États-Unis, certains étant issus de chaînes très connues telles que McDonald's, Starbucks ou Macy's. Cela fait néanmoins pâle figure face aux 9 millions qui acceptent le règlement par carte bancaire.

D'autres en revanche préfèrent se moquer du petit nouveau, comme c'est le cas de PayPal par exemple qui s'est offert une pleine page de pub dans l'édition du 15 septembre du célèbre quotidien New York Times. Sur celle-ci, il est possible de lire « nous voulons que notre argent soit conservé plus sûrement que nos selfies ». Cela fait bien sûr référence au Celebgate (ou Fappening), récent évènement où des photos de stars dénudées ont été volées. Durant un moment, la sécurité d'iCloud a été remise en question avant qu'Apple ne démente toute violation de son service de stockage en ligne.

Difficile de dire donc si la popularité d'Apple suffira à révolutionner notre façon de consommer, sachant que des solutions NFC sont proposées depuis plusieurs années déjà, sans pour autant que les revendeurs ne se jettent dessus (en Occident tout du moins), et que la concurrence n'hésite pas à mettre des bâtons dans les roues de ce petit nouveau, qui arrive bien sûr de lui...

paypal publicite new york times apple pay

Commenter 2 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Joker
Ce gros troll joliment placé de PayPal :mrgreen:
Mais bon, je pense pas qu'Apple va faire exploser le paiement par NFC, ça prend pas, d'ailleurs les rare fois ou j'ai essayé avec ma CB ça n'a jamais marché je me fais même plus chier à essayer maintenant.
Signaler Citer